Cet article date de plus de quatre ans.

Notre-Dame-des-Landes : après avoir "écouté", Edouard Philippe voulait "voir"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Notre-Dame-des-Landes : après avoir "écouté", Edouard Philippe voulait "voir"
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier ministre s'est rendu ce samedi 13 janvier au matin à Notre-Dame-des-Landes, Nantes, puis Saint-Aignan-Grandlieu (Loire-Atlantique). Comment est perçue cette visite surprise du Premier ministre ? Réponse avec David Jouillat, journaliste pour France 3 Pays de la Loire.

Le Premier ministre s'est rendu ce matin à Notre-Dame-des-Landes ainsi qu'à Saint-Aignan-Grandlieu (Loire-Atlantique). Comment cette visite surprise a-t-elle été perçue sur place ? "Difficile à dire", pour le journaliste David Jouillat, "parce qu'il n'y a pas vraiment de bain de foule, c'est une visite discrète, je dirais presque secrète. Et le Premier ministre, sur son périple, a pu rencontrer les élus, qu'il a déjà rencontrés toute cette semaine, puisque c'était une semaine de consultation à Matignon."

L'agriculture privilégiée

"Sa logique était, après avoir écouté, de voir. Alors il a été à 30 kilomètres au nord de Nantes, là où est le projet de nouvel aéroport Notre-Dame-des-landes écouter le maire lui rappeler que lui préférait voir fleurir l'agriculture plutôt qu'un aéroport, et puis ici, à Saint-Aignan-Grandlieu, où il est parti il y a à peu près 1 heure. Là, on est à proximité de l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique, et là, il a pu écouter le maire lui raconter que lui ne veut plus des avions, sinon, sa commune va mourir."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.