Cet article date de plus d'onze ans.

Non-cumul : Jean-Marc Ayrault et Arnaud Montebourg quittent leurs fonctions exécutives

Afin de respecter la règle de non-cumul prônée pendant la campagne présidentielle et figurant dans la charte déontologique qu'ils ont signé, les ministres commencent à céder leurs fonctions exécutives dans les collectivités territoriales.
Article rédigé par Francetv 2012
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Arnaud Montebourg, à l'Assemblée nationale, le 4 décembre 2007. (AFP - Patrick Kovarik)

Afin de respecter la règle de non-cumul prônée pendant la campagne présidentielle et figurant dans la charte déontologique qu'ils ont signé, les ministres commencent à céder leurs fonctions exécutives dans les collectivités territoriales.

Jean-Marc Ayrault a donné sa démission, jeudi 21 juin, de son poste de maire de Nantes.

"Conformément à mes engagements, j'ai remis ce jour en préfecture ma démission de maire de la ville de Nantes et de président de Nantes Métropole", indique le Premier ministre dans un communiqué, ajoutant que "le premier adjoint à la ville, Patrick Rimbert, et le premier vice-président de Nantes Métropole, Gilles Retière, assurent à compter de ce jour l'intérim pour chacune de ces fonctions".

Ainsi, poursuit-il, "les prochains conseils, le conseil municipal du 29 juin et le conseil communautaire du 6 juillet, désigneront le nouveau maire de Nantes et le nouveau président de Nantes Métropole". "Je resterai pour ma part conseiller municipal et communautaire", précise M. Ayrault.

Il a été maire de Nantes sans discontinuer depuis 1989. Il avait auparavant été maire pendant 12 ans de Saint-Herblain, ville de l'agglomération nantaise. Il était président de Nantes Métropole depuis 2001.

Rémi Chaintron (PS) nouveau président de Saône-et-Loire

En Saône-et-Lore, le socialiste Rémi Chaintron a été élu, jeudi, président du conseil général de Saône-et-Loire. Il succéde ainsi à Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, qui répond lui aussi à la règle du non-cumul des mandats.

M. Chaintron, 40 ans, a été élu avec 38 voix sur 57. Dix-huit conseillers généraux ont voté blanc et M. Montebourg a recueilli une voix.

Maire de Louhans et conseiller général de ce canton, M. Chaintron était vice-président chargé des finances et des moyens généraux.

Le ministre du Redressement productif, qui avait démissionné de son poste de président du département, redevient simple conseiller général.

La règle de non-cumul des mandats est un volet de la charte déontologique signée par les membres du gouvernement lors du premier conseil des ministres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.