VIDEO. Pour Guaino, "il ne restera pas grand-chose" à l'UMP si Sarkozy échoue

Henri Guaino n'apprécie visiblement pas Alain Juppé et François Fillon. A l'entendre, Nicolas Sarkozy est la seule solution pour l'UMP : s'il échoue, ce sera, selon lui, "une catastrophe pour la démocratie".

EUROPE 1

Fidèle parmi les fidèles, Henri Guaino compte sur la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP. En cas d'échec de l'ex-président de la République, le député UMP prédit, lundi 6 octobre, "une catastrophe pour la démocratie parce que ce sera une catastrophe pour l'opposition".

"Qu'est-ce qu'il restera s'il échoue ?" s'interroge l'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy sur Europe 1. Peut-être Alain Juppé ou François Fillon, tente son interlocuteur, le journaliste Jean-Pierre Elkabbach. La réponse d'Henri Guaino est cinglante à l'égard de ces deux figures de l'UMP : "Ah bon... ? Ben, il restera pas grand-chose."

"Le vide n'a pas été rempli"

"Franchement, si le vide que [Nicolas Sarkozy] avait été rempli après son départ de l'Elysée, ça se saurait non ?, poursuit-il. Pour l'instant, le vide n'a pas été rempli." Et d'ici l'élection prévue fin novembre, Henri Guaino compte bien afficher son soutien à l'ancien chef de l'Etat : il sera ce lundi soir à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), où l'ex-président tient un meeting.

Le député UMP Henri Guaino à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 26 mars 2013.
Le député UMP Henri Guaino à l'Assemblée nationale, à Paris, le 26 mars 2013. (ERIC FEFERBERG / AFP)