Nicolas Sarkozy : vers un procès ?

Nicolas Sarkozy pourrait ne pas échapper à un procès dans l'affaire Bygmalion.

France 2

Souriant, comme si de rien n’était, Nicolas Sarkozy, à la sortie de son QG de campagne, a souhaité ne faire aucun commentaire après son renvoi en correctionnelle. En revanche, son avocat Thierry Herzog s'est montré plus prolixe, et pour lui, le parquet aurait précipité les choses. "Cela montre des manoeuvres politiques grossières", a-t-il déclaré.

"Premier bénéficiaire"

La justice reproche à Nicolas Sarkozy le financement illégal de sa campagne électorale de 2012. Il avait le droit à un maximum de 22,5 millions d'euros, seulement le candidat Nicolas Sarkozy a nettement crevé le plafond, de près du double. Nicolas Sarkozy s'est toujours défendu d'avoir en toute conscience favorisé ce dépassement. Mais pour le procureur de la République, "Nicolas Sarkozy était le premier bénéficiaire et le principal donneur d'ordre des événements..." Sous-entendu : rien ne s'est fait sans lui dans le financement de la campagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy à la tribune de l\'université d\'été du parti Les Républicains, à La Baule (Loire-Atlantique), le 4 septembre 2016.
Nicolas Sarkozy à la tribune de l'université d'été du parti Les Républicains, à La Baule (Loire-Atlantique), le 4 septembre 2016. (FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE / AFP)