EN IMAGES. Quand Sarkozy passe au Kärcher Hollande, Juppé, Le Pen et les autres

Dans un livre publié cette semaine, deux journalistes révèlent les critiques au vitriol de l'ancien chef de l'Etat contre tous ses rivaux, captées en "off".

Il assure avoir changé, mais semble n'avoir rien perdu de sa délectation à moquer ses rivaux sur le ton le plus acerbe qu'il puisse être. Dans un livre de 271 pages publié mercredi 5 novembre aux éditions Flammation, et malicieusement titré Ça reste entre nous, hein ?, deux journalistes politiques, Nathalie Schuck et Frédéric Gerschel, révèlent des dizaines de petites phrases croustillantes, lâchées en "off" par Nicolas Sarkozy, entre sa défaite de mai 2012 et son retour sur la scène politique, il y a un mois. 

Des confessions que l'ancien chef de l'Etat aurait livrées aux deux journalistes lors de conversations régulières, accordées dans ses bureaux du 77 de la rue de Miromesnil, à Paris. De François Hollande à Alain Juppé, de Manuel Valls à François Fillon, de Bruno Le Maire à Marine Le Pen… Ses ennemis en prennent pour leur grade.

18
MAXPPP
28
MAXPPP
38
MAXPPP
48
MAXPPP
58
MAXPPP
68
MAXPPP
78
MAXPPP
88
MAXPPP