Affaire des écoutes : l'UMP et Nicolas Sarkozy n'ont pas encore réagi

En direct du siège de l'UMP, Sophie Brunn revient sur la décision de la justice de valider les écoutes de Nicolas Sarkozy.

Voir la vidéo
France 2

La justice a validé les écoutes de Nicolas Sarkozy ce jeudi 7 mai. Une décision qui tombe au mauvais moment pour l'ancien chef de l'État, alors qu'il souhaite se lancer dans la bataille présidentielle de 2017.
Plusieurs ténors de l'UMP se sont réunis ce matin au siège du parti, "mais aucun n'a voulu commenter cette décision de justice. 'Il faut laisser la justice faire son travail', voilà l'élément de langage diffusé ce matin", explique Sophie Brunn.

Pas de réaction officielle

Nicolas Sarkozy n'a pas non plus réagi, mais dans son entourage, "on assure qu'il est serein et confiant en une issue positive dans cette affaire. On souligne également qu'il n'a en rien bouleversé son agenda du jour", poursuit la journaliste de France 2. Un de ses proches a même confié que cette décision "n'aura pas de conséquences politiques", ajoutant même que "chaque nouvel épisode de ce feuilleton judiciaire a plutôt tendance à rassembler et à fédérer les militants autour de Nicolas Sarkozy", rapporte Sophie Brunn.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de l\'UMP, Nicolas Sarkozy, lors d\'une réunion au siège de son parti, le 8 avril 2015.
Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, lors d'une réunion au siège de son parti, le 8 avril 2015. (MAXPPP)