Nicolas Hulot "s'est pris un coup de poing dans le ventre" mais il reste "tout à son poste", selon Sébastien Lecornu

Le secrétaire d'État à la Transition écologique Sébastien Lecornu a exprimé, vendredi sur franceinfo, sa confiance en Nicolas Hulot alors que le ministre a dû démentir des accusations d'agression et de harcèlement sexuels le visant.

Le secrétaire d\'État à la Transition écologique Sébastien Lecornu, le 13 décembre 2017, à Paris.
Le secrétaire d'État à la Transition écologique Sébastien Lecornu, le 13 décembre 2017, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot "s'est pris un coup de poing dans le ventre", mais il reste "tout à son poste, tout à sa tâche", a affirmé, vendredi 9 février à franceinfo, le secrétaire d'État à la Transition écologique Sébastien Lecornu. Nicolas Hulot a démenti, jeudi, des accusations d'agression et de harcèlement sexuels le visant avant même leur publication dans le journal l'Ebdo, évoquant des "rumeurs ignominieuses".

"Je crois en sa sincérité", a déclaré Sébastien Lecornu. "Je travaille avec Nicolas Hulot depuis maintenant 8 mois, je ne le connaissais pas avant, a expliqué le secrétaire d'État à la Transition écologique, mais je le redis, j'ai complètement confiance en sa sincérité et je suis fier de travailler avec lui."

Absence de poursuites judiciaires

Jeudi soir, le parquet de Saint-Malo a confirmé qu'une plainte pour "un fait de viol" avait été déposée en 2008 contre Nicolas Hulot, mais qu'elle avait été classée sans suite. "Il n'y a pas d'action judiciaire contre Nicolas Hulot", a souligné Sébastien Lecornu. "Il y a un état de droit : quand on est ministre, on n'a pas plus de droits que les citoyens, mais on n'en a pas moins non plus", a rappelé le secrétaire d'État à la Transition écologique.

Sébastien Lecornu a reconnu que Nicolas Hulot "vit tout cela avec beaucoup de difficultés, avec beaucoup d'émotion". Cependant, cette situation, selon le secrétaire d'État à la Transition écologique, "ne l'empêche pas de vaquer à sa tâche ministérielle. J'en suis le premier témoin".

"J'ai complètement confiance en sa sincérité et je suis fier de travailler avec lui", Sébastien Lecornu
--'--
--'--