VIDEO. Affaire Nicolas Hulot : "Je ne pardonnerai jamais", déclare le ministre de la Transition écologique

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a expliqué, mardi sur France Inter, qu'il a "évidemment" été perturbé dans l'exercice de ses fonctions avec les révélations d'"Ebdo".

Cette vidéo n'est plus disponible

"Je m'attendais à ce que mon exposition soit brutale. Je ne pardonnerai jamais parce qu'on a touché à mon honneur, à ma famille." C'est en ces termes que Nicolas Hulot est revenu, mardi 13 mars sur France Inter, sur les révélations d'Ebdo, début février. Pour le ministre de la Transition écologique et solidaire, le fait de révéler qu'une jeune femme avait porté plainte en 2008 contre lui, en sachant que les faits étaient prescrits, pour agression et harcèlement sexuels, "ça n'est pas du journalisme".

La justice pour seule réponse

Dans cette affaire, Nicolas Hulot a démenti et porté plainte en diffamation contre Ebdo. "Je ne pardonnerai jamais", a même déclaré le ministre sur France Inter. "Pour le moment, ma seule expression et ma seule réponse sera judiciaire", a poursuivi Nicolas Hulot.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire a dit avoir été "très affecté" par cette affaire : "Elle m'a évidemment perturbé dans l'exercice de mes fonctions. Quand vous subissez de tels assauts, de telles insinuations, à moins d'être un monstre cynique, ce n'est pas favorable au temps que vous devez donner." Nicolas Hulot a assuré que "la confiance et la sympathie" qu'il a reçues du gouvernement les ont rapprochés.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, le 13 mars 2018, sur France Inter.
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, le 13 mars 2018, sur France Inter. (RADIO FRANCE / FRANCE INTER)