Nicolas Dupont-Aignan sanctionné pour fraude au scrutin à l'Assemblée nationale

Le candidat à la présidentielle rejette l'accusation, évoquant un "quiproquo administratif".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Dupont-Aignan lors d'un déplacement à Périgueux, en Dordogne, le 16 juillet 2016. (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / AFP)

Le député et candidat souverainiste à la présidentielle de 2022 Nicolas Dupont-Aignan a été sanctionné, mercredi 13 octobre, pour fraude au scrutin à l'Assemblée nationale. Le bureau de l'Assemblée lui a infligé le retrait d'un quart de son indemnité parlementaire pendant un mois. La plus haute instance collégiale de l'Hémicycle lui reproche d'avoir voté sur le boîtier du député José Evrard, membre de son parti Debout la France. Ce dernier a écopé de la même sanction.

Nicolas Dupont-Aignan a expliqué à l'AFP avoir reçu de José Evrard une délégation de vote, en juillet dernier, mais il manquait une pièce au dossier. Le député de l'Essonne a tout de même voté sur le boîtier du député des Hauts-de-France, qui est son voisin dans l'hémicycle. De même pour José Evrard quelques jours plus tard, à qui Nicolas Dupont-Aignan avait envoyé une délégation. "Il ne s'agit pas de fraude", se défend le candidat à l'Elysée, qui évoque un "quiproquo administratif". Ces sanctions sont très rares.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nicolas Dupont-Aignan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.