Les 4 Vérités - Nicolas Dupont-Aignan : "Je me suis demandé si on n’était pas dans un pays de fous"

Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France, est l’invité des 4 vérités de Télématin. L’occasion pour l’ancien candidat à la présidentielle de livrer sa vision de l’actualité politique.

Notre-Dame-des-Landes, le service national, la Turquie ou encore l’Union européenne, nombreux sont les sujets qui préoccupent Nicolas Dupont-Aignan en ce début d’année. Pas franchement convaincu par la politique du gouvernement actuel, le président du parti Debout la France prend position, notamment sur le dossier Notre-Dame-des-Landes : "Ça fait trop longtemps que des zadistes, des hors-la-loi, occupent le terrain. Moi ce que j’attends c’est que l’État existe, c’est-à-dire qu’on dégage tous ceux qui ne respectent pas la loi".

Pas de téléphone en prison

L’ancien candidat à la présidentielle regrette également que le service national promis par Emmanuel Macron puisse être remplacé par un parcours citoyen. Une mesure qui n’aurait aucun effet bénéfique sur les banlieues selon lui. Il milite par ailleurs pour un retour des peines planchers pour les agressions faites aux forces de l’ordre : "L’agresseur doit aller en prison. Mais dans la prison, il ne faut pas de téléphone […] Quand j’ai su ça, je me suis demandé si on n’était pas dans un pays de fous".

Nicolas Dupont-Aignan à l\'Assemblée nationale, le 15 juillet 2014.
Nicolas Dupont-Aignan à l'Assemblée nationale, le 15 juillet 2014. (CHARLES PLATIAU / X00217)