Terrorisme : les réactions des "petits candidats" après l'attentat des Champs-Élysées

Face à la menace terroriste, France 3 a réuni les réactions de ceux qu'on appelle "les petits candidats".

Voir la vidéo
France 3

C'est une conférence de presse organisée à la dernière minute. Comme la plupart des autres candidats, Nicolas Dupont-Aignan a bouleversé son agenda ce vendredi 21 avril après la fusillade d'hier à Paris. Il s'est déplacé en personne sur les Champs-Élysées pour déposer une rose, un hommage aux policiers abattus. Le candidat souverainiste a appelé à l'union nationale puis a développé une série de propositions sécuritaires parmi lesquelles le contrôle aux frontières et le recrutement de 30 000 policiers et gendarmes supplémentaires ou la lutte contre les fichés S.

Hommage de Jean Lassalle au policier disparu et aux blessés

Hier soir, jeudi 20 avril, lors du dernier grand oral des onze candidats, c'est juste après son passage à l’antenne que les journalistes ont annoncé l'événement. Les candidats ont pu réagir, parmi eux Philippe Poutou, dont la proposition de désarmer la police a du mal à passer. Il s'en prend à la politique étrangère de la France. Nathalie Arthaud, qui se veut la porte-parole de travailleurs, dresse le même constat et prône la fin des interventions militaires françaises. Jean Lassalle prend un moment pour rendre hommage à la famille du policier disparu et aux blessés. Jacques Cheminade a décidé d'être sur le terrain, le dispositif de sécurité a été renforcé. François Asselineau a également maintenu son meeting à Strasbourg (Bas-Rhin).

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, le 19 avril 2017 lors d\'un meeting à Paris.
Le candidat de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, le 19 avril 2017 lors d'un meeting à Paris. (MAXPPP)