REPLAY. Regardez l'hommage d'Emmanuel Macron à Valéry Giscard d'Estaing, "figure centrale de l'histoire de notre République"

Le président a salué la mémoire de l'ancien président dans une allocution télévisée et décrété une journée de deuil national le mercredi 9 décembre.

"J'appartiens à une génération née sous sa présidence." Valéry Giscard d'Estaing était au pouvoir depuis trois ans quand Emmanuel Macron est né. Les deux hommes ont en commun d'avoir été les plus jeunes présidents de la Ve République. Le chef de l'Etat a rendu hommage à son prédécesseur, mort à l'âge de 94 ans mercredi, dans une allocution télévisée jeudi 3 décembre. Il a décrété une journée de deuil national le mercredi 9 décembre.

"Il aura été une figure centrale de l'histoire de notre République. (...) La défense des femmes, le divorce par consentement mutuel, l'IVG (...) Si nos vies sont plus libres, c'est aussi à son courage et son audace que nous le devons", a déclaré Emmanuel Macron. "Si notre continent est plus fort, c'est aussi à sa passion européenne que nous le devons", a-t-il ajouté.

"Une profonde mutation de notre pays"

Valéry Giscard d'Estaing, surnommé VGE, "a présidé à une profonde mutation de notre pays. Il a fait entrer la France dans une modernité sociale, institutionnelle. (...) Il a regardé notre pays en face avec les yeux d'une génération nouvelle qui a voulu le progrès sans sacrifier nos libertés", a poursuivi le président.

"Le temps, à la fin, dévoila l'homme derrière le président. Le romancier, l'essayiste, l'homme d'émotion", a rappelé Emmanuel Macron. Et de conclure : "Au moment où se tourne, avec la mort du président Giscard d'Estaing, une page de l'Histoire de notre pays, soyez sûrs que je mettrai avec vous tout en oeuvre pour faire vivre cette flamme du progrès et de l'optimisme qui ne cessa de l'animer."

Emmanuel Macron lors de son hommage à Valéry Giscard d\'Estaing le décembre 2020, depuis l\'Elysée, à Paris.
Emmanuel Macron lors de son hommage à Valéry Giscard d'Estaing le décembre 2020, depuis l'Elysée, à Paris. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)