DIRECT. Les obsèques de "VGE" se dérouleront samedi "dans la plus stricte intimité familiale" à Authon

L'ancien chef d'Etat est mort à l'âge de 94 ans, mercredi. Ses obsèques se dérouleront dans la plus stricte intimité familiale. La classe politique salue un homme de convictions qui a marqué l'histoire de la Ve République.

Vue du château de Valéry Giscard d\'Estaing à Authon, dans le Loir-et-Cher, le 3 décembre 2020.
Vue du château de Valéry Giscard d'Estaing à Authon, dans le Loir-et-Cher, le 3 décembre 2020. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Il était entré à l'Elysée à 48 ans et avait inscrit son septennat sous le signe de la modernité, autorisant le divorce par consentement mutuel, dépénalisant l'avortement et abaissant de 21 ans à 18 ans l'âge de la majorité. L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing, surnommé VGE, est mort à l'âge de 94 ans des suites du Covid-19 mercredi 2 décembre. Emmanuel Macron a décrété "un jour de deuil national" le mercredi 9 décembre. Les obsèques se dérouleront samedi "dans la plus stricte intimité familiale" à Authon (Loir-et-Cher), où il possédait un château. Suivez les réactions et les hommages dans notre direct.

 L'Allemagne a perdu un "ami". Avec la mort de Valéry Giscard d'Estaing, un "grand Européen", l'Allemagne a perdu un "ami", a réagi jeudi la chancelière Angela Merkel. Saluant la mémoire d'un "homme d'Etat", Angela Merkel se dit par ailleurs "reconnaissante" de "tous les bons entretiens" qu'elle a eus avec l'ancien président français, décédé du Covid-19, indique un message de son porte-parole, Steffen Seibert, sur Twitter. 

"Homme de progrès" et de "liberté" pour Jean Castex. Le Premier ministre a salué "avec émotion" la "mémoire" de Valéry Giscard d'Estaing, dont "les réformes de société restent d'une profonde actualité", notamment "pour les femmes et les plus jeunes". "Il sut mettre en œuvre une politique économique et sociale marquée par le volontarisme et la solidarité", rappelle encore le Premier ministre dans un communiqué.

 Emmanuel Macron rend hommage à sa mémoire. L'actuel président de la République a salué un chef d'Etat dont "le septennat transforma la France". "Les orientations qu'il avait données à la France guident encore nos pas. Serviteur de l'Etat, homme politique de progrès et de liberté, sa mort est un deuil pour la nation française", a-t-il ajouté dans un long message de condoléances communiqué par l'Elysée. Par ailleurs, en raison du décès de Valéry Giscard d'Estaing, l'interview d'Emmanuel Macron à Brut prévue jeudi est décalée de 24 heures. 

Une dernière apparition aux obsèques de Jacques Chirac. Hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois pour des problèmes cardiaques, l'une de ses dernières apparitions publiques remontait au 30 septembre 2019, lors des obsèques à Paris de Jacques Chirac, qui fut à la fois son Premier ministre et son successeur indirect à la tête de l'Etat. "Son état de santé s'était dégradé et il est décédé des suites du Covid-19", a indiqué sa famille dans un communiqué, en précisant que ses obsèques se dérouleront "dans la plus stricte intimité familiale".

 Une minute de silence à l'Assemblée et au Sénat. L'Assemblée et le Sénat, qui siégeaient au moment de la nouvelle, ont observé une minute de silence. Deux de ses successeurs à l'Elysée lui ont notamment rendu hommage : Nicolas Sarkozy a salué "un homme qui a fait honneur à la France, un homme pour qui j'ai éprouvé de l'admiration et avec qui j'ai toujours eu plaisir à débattre", tandis que François Hollande a regretté que la France perde "un homme d'Etat qui a fait le choix de l'ouverture au monde", en voyant dans VGE un président "résolument européen" mais qui n'a "pas toujours été compris".

Le tombeur du gaullisme. Figure de la vie politique française, incarnation du centre droit et tombeur du gaullisme, Valéry Giscard d'Estaing avait été élu à l'Elysée en mai 1974 à l'âge de 48 ans. Il était alors le plus jeune président depuis Louis-Napoléon Bonaparte. Le troisième chef de l'Etat de la Ve République avait modernisé la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique.

Un Européen convaincu. A partir de la deuxième moitié des années 1990, l'ancien président français, européen convaincu, avait poursuivi un ultime but : devenir président de l'Europe. En 2001, il avait pris la tête de la Convention pour l'Europe, chargée de rédiger une constitution européenne, mais rejetée par référendum (55% de non).

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GISCARD

23h59 : Emmanuel Macron l'a évoqué lors de son allocution ce soir, en hommage à Valéry Giscard d'Estaing. "Par pudeur", l'ancien président de la République n'avait pas souhaité qu'un hommage national soit organisé en sa mémoire. RTL vous explique les raisons de ce choix.

23h09 : Remboursement de la pilule, dépénalisation de l'IVG, divorce par consentement mutuel... Les réformes sociétales du début du septennat de Valéry Giscard d'Estaing ont marqué un tournant pour les droits des femmes dans les années 1970. Quel est le bilan de l'ancien président de la République sur ce sujet ? Eléments de réponse avec France 2 :

(FRANCE 2)

21h59 : Valéry Giscard d'Estaing avait cette habitude de s'inviter à dîner chez des Français. Au lendemain de sa mort, France 2 est allé à la rencontre d'Annick Bashou à Orléans (Loiret). Le soir du 31 décembre 1975, elle et sa famille ont reçu l'ancien président de la République. Reportage :

(FRANCE 2)

21h06 : Au lendemain de la mort de Valéry Giscard d'Estaing, franceinfo s'est rendu dans son fief de Chamalières (Puy-de-Dôme), où il fut maire de 1967 à 1974, avant de rejoindre l'Elysée. "C'est beaucoup d'émotion, confie une habitante. Valéry Giscard d'Estaing, c'était quand même une image en Auvergne."

Les habitants dans les étals du marché de Chamalières (Puy-de-Dôme), le 3 décembre 2020. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

20h51 : Comme l'explique cet article de L'Express, un décret datant de 1989 précise que "les drapeaux et étendards des armées prennent le deuil", et sont donc mis en berne lors d'un deuil national. Une minute de silence est également observée, comme cela fût le cas dans les établissements scolaires le 30 septembre 2019 à 15 heures, en hommage à Jacques Chirac. Nous vous tiendrons bien sûr informés dès que nous aurons davantage d'éléments sur la journée de mercredi.

20h45 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à nous interroger sur la journée de deuil national prévue mercredi en hommage à Valéry Giscard d'Estaing. Nous n'avons pas encore de précisions sur le déroulé de cette journée. Lors de son allocution ce soir, le chef de l'Etat a précisé que l'ancien président ne souhaitait pas, "par pudeur", un hommage national. Ses obsèques auront ainsi lieu samedi "dans la plus stricte intimité familiale".

Emmanuel Macron a ajouté que "les Français qui le souhaitent pourront écrire quelques mots d'hommage dans nos mairies et à Paris, au Musée d'Orsay, ce haut lieu de culture que nous lui devons".

20h45 : Bonsoir FI, En quoi va consister la journée de deuil national, concrètement ?

20h39 : Bonsoir @Mad5902, oui, après la mort de Jacques Chirac, l'Elysée avait annoncé qu'une journée de deuil national serait observée en hommage à l'ancien chef de l'Etat le 30 septembre 2019.

20h39 : Y a t il des Présidents valeureux plus que d’autres. A t on eu une journée de deuil national pour le Président Chirac ?

20h20 : Bonsoir @Glad, oui tout à fait, le chef de l'Etat avait également prononcé une allocution télévisée en hommage à Jacques Chirac le 26 septembre 2019, quelques heures après l'annonce de son décès. "Jacques Chirac était un destin français. Il a, durant plusieurs décennies, tout connu de la vie politique de notre pays", avait-il notamment déclaré. Voici cette allocution :

(FRANCEINFO)

20h19 : Bonjour FI, j'aurais une petite question : est-ce que Macron avait fait une telle allocution lors du décès de Chirac ? Merci pour ce que vous faites !

20h14 : Bonsoir, le président de la République a en effet annoncé qu'un hommage serait rendu à Valéry Giscard d'Estaing au Parlement européen, à Strasbourg, le 2 février, jour de l'anniversaire de l'ancien président de la République.

20h14 : Et le 2 février à Bruxelles ?

20h09 : L'ancien président de la République, mort hier à l'âge de 94 ans des suites du Covid-19, devrait être enterré auprès de sa plus jeune fille Jacinte, décédée en 2018 d'une longue maladie.

20h09 : Les obsèques de Valéry Giscard d'Estaing auront lieu "dans la plus stricte intimité familiale" à Authon (Loir-et-Cher) samedi, annonce son entourage à l'AFP.

20h07 : "Valéry Giscard d'Estaing habite nos vies sans doute encore plus que nous le pensons."


Le chef de l'Etat salue l'œuvre de l'ex-président : "Ce qu'il a accompli nous accompagne toujours."

20h07 : Emmanuel Macron annonce une journée de deuil national, mercredi prochain, après la mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing.

20h06 : "Par pudeur, Valéry Giscard d'Estaing ne souhaitait pas que soit organisé un hommage national. Ses obsèques auront lieu dans l'intimité familiale. Je décréterai un jour de deuil national le mercredi 9 décembre."

20h04 : "Le temps, à la fin, dévoila l'homme derrière le président. Le romancier, l'essayiste, l'homme d'émotion."

20h04 : "Il a présidé à une profonde mutation de notre pays. Il a fait entrer la France dans une modernité sociale, institutionnelle. (...) Il a regardé notre pays en face avec les yeux d'une génération nouvelle qui a voulu le progrès sans sacrifier nos libertés."



20h02 : "Si notre continent est plus fort, c'est aussi à sa passion européenne que nous le devons."

20h02 : "Il aura été une figure centrale de l'histoire de notre République. (...) La défense des femmes, le divorce par consentement mutuel, l'IVG (...) Si nos vies sont plus libres, c'est aussi à son courage et son audace que nous le devons."

20h00 : L'allocution télévisée d'Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d'Estaing, mort hier des suites du Covid-19, débute. Vous pouvez la suivre dans notre direct.

00h04 : Il est bientôt 20 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de la journée :

Le gouvernement a présenté la stratégie française de vaccination contre le Covid-19 en France, lors d'une conférence de presse ce soir. De janvier à juin, voici les trois phases du plan de vaccination envisagé par le gouvernement.


Pour les fêtes de fin d'année, le Premier ministre, Jean Castex, recommande "une jauge de six adultes, sans compter les enfants".


Emmanuel Macron va prononcer dans quelques minutes une allocution télévisée pour rendre hommage à Valéry Giscard d'Estaing, mort hier à l'âge de 94 ans des suites du Covid-19. Suivez son allocution dans notre direct.

• Claude Guéant a été mis en examen pour "association de malfaiteurs" dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, a annoncé le Parquet national financier.

19h51 : Jeunesse, modernité affichée, volonté réformatrice... Certains font le parallèle non seulement entre la trajectoire mais aussi entre les ambitions d'Emmanuel Macron et de Valéry Giscard d'Estaing. Le chef d'Etat actuel est-il le lointain héritier de l'ancien président centriste ? Eléments de réponse.

Emmanuel Macron salue Valéry Giscard d'Estaing au Conseil constitutionnel à Paris, le 4 octobre 2018. (THOMAS SAMSON / POOL) (THOMAS SAMSON / AFP)

18h00 : Depuis ce matin, les articles pleuvent sur la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. Ce que l'on sait peut-être moins, c'est que la communication politique actuelle lui doit beaucoup. Pour le meilleur et, parfois, le moins bon. A lire sur le blog Fais pas com' papa.

17h57 : Voici un nouveau point sur l'actualité en cette fin d'après-midi :

• Le Premier ministre donne une conférence de presse à 18 heures pour présenter la stratégie française de vaccination contre le Covid-19. Suivez notre direct.

• Le Royaume-Uni, pays le plus durement touché en Europe par le Covid-19, dénombre désormais plus de 60 000 morts liées à la pandémie.

Valéry Giscard d'Estaing est mort hier soir à l'âge de 94 ans, des suites du Covid-19. Emmanuel Macron prononcera une allocution télévisée ce soir à 20 heures, pour rendre hommage à l'ancien président de la République. Suivez notre direct.


• Claude Guéant a été mis en examen pour "association de malfaiteurs" dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, a annoncé le Parquet national financier.

17h33 : Il avait grimpé toutes les marches du pouvoir mais appréciait de descendre les pistes de ski. Moins d’un an après son élection, Valéry Giscard d’Estaing convoquait en 1975 près de 60 journalistes à Courchevel, où il avait ses habitudes. Voici les images.

(FRANCEINFO)

17h21 : Il était le père d'un des plus célèbres musées français. Valéry Giscard d'Estaing a marqué la politique culturelle française en transformant l'ancienne gare d'Orsay en musée. "La modernité se retrouvait dans ce projet scientifique et culturel", a souligné l'établissement dans un communiqué.

Valéry Giscard d'Estaing reçoit son épée d'Académicien en 2004 au musée d'Orsay.  (GILLES BASSIGNAC / GAMMA-RAPHO) (GILLES BASSIGNAC / GAMMA-RAPHO)

16h04 : Valéry Giscard d'Estaing était un passionné de chasse, dont il souhaitait faire "un outil de rayonnement pour l'État, pour son pouvoir". Nous vous en disons plus dans cet article.

15h31 : Valéry Giscard d'Estaing, mort hier à l'âge de 94 ans, a marqué la vie politique française. Certaines images de sa carrière sont devenues historiques. Nous revenons sur douze d'entre elles.

(DANIEL JANIN / AFP)

14h27 : "Il a fait avancer les droits des femmes (…) Il aura fait changer le regard sur les femmes avec les avancées qu'il faut lui reconnaître."

Au lendemain de la mort de Valéry Giscard d'Estaing, Ségolène Royal a salué un ancien président qui, sans être "féministe", "avait compris que la société française devait bouger" sur ces questions.

14h18 : Avec un peu de retard, voici un nouveau point sur l'actualité de ce jeudi :

Valéry Giscard d'Estaing est mort hier soir à l'âge de 94 ans, des suites du Covid-19. Emmanuel Macron prononcera une allocution télévisée ce soir à 20 heures, pour rendre hommage à l'ancien président de la République. Suivez notre direct.

#COVID_19 Jean Castex exposera à 18 heures la stratégie du gouvernement sur les vaccins. Lors de cette conférence de presse, se relaieront le Premier ministre, le ministre de la Santé, Olivier Véran, la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune. Suivez notre direct.

• Claude Guéant a été mis en examen pour "association de malfaiteurs" dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, a annoncé le Parquet national financier.

#SEPARATISME Le contrôle de 76 lieux de culte mulsuman soupçonnés de radicalisation commencera dans l'après-midi après une réunion des préfets, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur RTL. "Si jamais les doutes étaient confirmés" concernant les lieux de culte ciblés, "on les fermera", a-t-il poursuivi.

13h50 : Valéry Giscard d'Estaing laisse derrière lui une riche carrière politique, mais aussi une importante œuvre littéraire. Essayiste politique et auteur de romans d'amour, il était membre de l'Académie française. Retour sur son parcours d'écrivain.

13h27 : Bonjour @Ancienne expat. Emmanuel Macron avait effectivement prononcé une allocution télévisée en septembre 2019, pour rendre hommage à Jacques Chirac. "Nous perdons un homme d'Etat que nous aimions autant qu'il nous aimait", avait-il déclaré. Voici la vidéo.

(FRANCEINFO)

13h26 : Bonjour FI et merci pour le travail admirable que vous faites. Est-ce qu'Emmanuel Macron s'était également exprimé à la télévision lors du décès de Jacques Chirac ? (Je n'étais pas en France à ce moment-là et je n'en ai aucun souvenir)

12h53 : Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, rend hommage (en français dans le texte) à Valéry Giscard d'Estaing. Le conservateur salue "un grand modernisateur de la France, dont le travail a marqué les générations suivantes".

12h54 : Déjà ! Il est l'heure de faire le point à la mi-journée sur l'actualité.



Valéry Giscard d'Estaing est mort hier soir à l'âge de 94 ans des suites du Covid-19. Ce matin, la classe politique salue l'ancien président de la République. L'Allemagne a perdu un "ami", a réagi la chancelière Angela Merkel. Suivez notre direct.

#COVID_19 Jean Castex exposera à 18 heures la stratégie du gouvernement sur les vaccins. Lors de cette conférence de presse, se relaieront le Premier ministre, le ministre de la Santé, Olivier Véran, la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune. Suivez notre direct.



#SEPARATISME Le contrôle de 76 lieux de culte mulsuman soupçonnés de radicalisation commencera dans l'après-midi après une réunion des préfets, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur RTL. "Si jamais les doutes étaient confirmés" concernant les lieux de culte ciblés, "on les fermera", a-t-il poursuivi.

Le drame s'est déroulé hier en fin d'après-midi, à Calvignac, dans le Lot. Un jeune homme de 25 ans a été abattu à proximité d'une battue au gros gibier. Il s'agirait d'un accident de chasse, rapporte France 3 Occitanie. Le tireur a été placé en garde à vue pour homicide involontaire.

11h05 : Valéry Giscard d'Estaing a grandi en Auvergne. Il y fut maire, député, président de région et grand artisan de la construction du parc à thèmes Vulcania. A l'occasion de la mort de l'ancien président de la République, France 2 revient sur son attachement à cette région.

10h44 : "Valéry Giscard d'Estaing a changé la gouvernance de ce pays", a salué ce matin Gérard Larcher, le président du Sénat. Il était l'invité sur France Inter.

11h01 : Avec la mort de Valéry Giscard d'Estaing, un "grand européen", l'Allemagne a perdu un "ami", a réagi ce matin Angela Merkel. Dans un message de son porte-parole publié sur Twitter, la chancelière allemande se dit "reconnaissante" de "tous les bons entretiens" qu'elle a eus avec l'ancien président français.

11h35 : "Il a appris la télévision un peu comme il avait appris l’économie, en allant se renseigner aux Etats-Unis, en regardant tous les détails des campagnes américaines, surtout celle de Kennedy. Il savait que ce serait à la télévision que ça se jouerait."

Au tour du publicitaire Jacques Séguéla de réagir à la mort de Valéry Giscard d'Estaing. Il était l'invité de franceinfo ce matin.

09h38 : Emmanuel Macron s'adressera aux Français à 20 heures, après la mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing, annonce l'Elysée.

09h24 : Au tour de l'ancien Premier ministre François Fillon de rendre hommage à Valéry Giscard d'Estaing, sur Twitter. Sa disparition "tourne une belle page de l’histoire de France ou la modernisation n’était pas l’ennemie des traditions. Brillant, charmeur, attaché à la continuité de la nation française, il aura tenu le rang de la France dans le monde", écrit-il.

09h17 : La Gare d’Orsay est un bâtiment transformé en musée après avoir failli être détruite. C’est VGE qui a voulu en faire un musée et ainsi éviter sa démolition.Doit on appeler ce bâtiment ,devenu musée, du nom du Président Giscard décédé hier soir. Il est un peu tôt pour se prononcer.

09h11 : Pas d’accord, La gare d’Orsay a été réhabilitée, pas créée, contrairement à la bibliothèque François Mitterrand et surtout au musée Jacques Chirac.

09h09 : Quelle manie de rebaptiser. Le nom actuel est significatif du lieu adjacent et de son constructeur.