Mort de Valéry Giscard d'Estaing : "Un monument de la Ve République vient de nous quitter," regrette Jean-Christophe Lagarde

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : "Un monument de la Ve République vent de nous quitter", regrette Jean-Christophe Lagarde
Article rédigé par
Patricia Loison - franceinfo
France Télévisions

Annoncée mercredi 2 décembre, la mort de Valéry Giscard d'Estaing a suscité une grande peine dans les rangs de l'UDI, comme l'a reconnu Jean-Christophe Lagarde.

Valéry Giscard d'Estaing s'est éteint mercredi 2 décembre, à l'âge de 94 ans. "Un monument de la Ve République vient de nous quitter," souffle Jean-Christophe Lagarde lors de l'entretien téléphonique accordé au 23h de franceinfo mercredi soir. "Notre famille politique est en deuil profond," poursuit le président de l'UDI (Union des démocrates indépendants), rappelant ainsi que son parti politique a été bâti sur les bases de l'ancienne UDF (Union pour la démocratie française), elle-même fondée en 1978 pour soutenir VGE. 

Un président "visionnaire"

De nombreux hommages ont été rendus à l'ancien président de la République (1974-1981), mettant notamment en avant sa capacité à mener des réformes. "La France lui doit beaucoup de choses, confirme le député de Seine-Saint-Denis. C'était un président visionnaire, et si son septennat n'a pas été renouvelé, c'est parce que le pays était alors dans une situation de guerre civique. Lui, pourtant, voulait rassembler les Français."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.