Mort de Marielle de Sarnez : "C'était une femme politique au sens plein du terme, une personnalité capitale au MoDem", salue Jean-Louis Bourlanges

Selon le député MoDem, la présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale "respectait les députés" et "a fait honneur à la démocratie parlementaire".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marielle de Sarnez en juin 2017. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Marielle de Sarnez était "une femme politique au sens plein du terme qui aimait l'engagement international et le service des autres", salue mercredi 13 janvier sur franceinfo, le député MoDem Jean-Louis Bourlanges après l'annonce du décès, à 69 ans, de la députée et présidente de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Ancienne ministre des Affaires européennes et ancienne vice-présidente du Modem, Mariel de Sarnez souffrait d'une leucémie. 

Elle était "libertaire", François Bayrou plus "traditionnel"

"Pour nous, au MoDem, c'était une personnalité capitale, totalement complémentaire de François Bayrou", souligne Jean-Louis Bourlanges. "C'étaient des esprits très différents qui se comprenaient parfaitement. Lui était un homme de la campagne, elle une femme des villes. Elle était plus libertaire, lui était plus traditionnel, plus catholique. Tout cela se combinait très bien."

Si aujourd'hui "on méprise la politique", affirme Jean-Louis Bourlanges, le député considère que Marielle de Sarnez "a fait honneur à la politique". Il rend hommage à une présidente "admirable" de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale qui sera, selon lui, "regrettée" de tous les commissaires, "de Madame Le Pen à Monsieur Mélenchon". "Elle respectait les députés et les faisait travailler ensemble. Elle a dynamisé cette commission et lui a véritablement donné un lustre et un rayonnement qui fait honneur à la démocratie parlementaire", ajoute Jean-Louis Bourlanges.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.