Mort de Bernard Tapie : "J'ai perdu mes trois mousquetaires, Johnny, Jean-Paul Belmondo et Bernard Tapie", se désole le réalisateur Claude Lelouch

Claude Lelouch avait dirigé Bernard Tapie, décédé ce dimanche matin, dans le film "Hommes, femmes, mode d'emploi" en 1996.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Claude Lelouch et Bernard Tapie, au Club 13, le 13 février 2019, à Paris. (RINDOFF PETROFF/VITEUR / GETTY IMAGES EUROPE)

"J'ai perdu mes trois mousquetaires, Johnny, Jean-Paul [Belmondo] et Bernard [Tapie]", se désole sur franceinfo dimanche 3 octobre le réalisateur Claude Lelouch quelques heures après la mort de Bernard Tapie. Il l'avait dirigé dans le film Hommes, femmes, mode d'emploi en 1996. "C'est un homme qui était un 4x4 de la vie, il a boxé sur tous les terrains, assure Claude Lelouch. Il avait envie de nous faire rêver, c'était son obsession."

Le réalisateur décrit Bernard Tapie comme un homme "super doué dans tous les domaines" : "Il a appris le métier d'acteur en 24 heures, le métier de producteur en 5 minutes, c'était un homme très curieux qui s'intéressait à tout. Tout le passionnait et dès que je passais une heure avec lui je me sentais plus fort, plus grand."

Dans son jeu d'acteur, sur un plateau de cinéma ou au théâtre, "il était incroyable dans la spontanéité". "Vous savez, la spontanéité c'est ce qui est à mi-chemin entre le mensonge et la vérité. Il savait nous convaincre, nous emballer, nous enthousiasmer, dans un monde négatif, il était un électron positif très important." Claude Lelouch le décrit comme un comédien "royal dans les figures imposées et encore plus fou dans les figures libres."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bernard Tapie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.