VIDEO. Moralisation de la vie politique : un député craint de devoir déjeuner au "McDo"

Alain Tourret, soutien d'Emmanuel Macron, s'est exprimé mardi en commission à l'Assemblée nationale.

LCP

"C'est extraordinairement dangereux." De nombreux députés de tous bords ont exprimé, mardi 18 juillet, en commission leurs réticences sur certains volets du projet de loi de moralisation de la vie politique. Alain Tourret, un ancien du Parti radical de gauche passé à La République en marche, a critiqué la suppression de l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), qui serait remplacée par un système de remboursement en frais réels.

"Démontrer km par km où vous êtes allé"

"Ça va être le contrôle de savoir si vous avez déjeuné avec tel industriel, avec tel responsable politique, a-t-il déploré. Et pourquoi avoir déjeuné dans un hôtel 3 étoiles et non pas au McDo?, s'est-il interrogé. A partir du moment où vous ne présentez pas que des factures de McDo, toutes vos factures vont être rejetées", a-t-il également anticipé.

Précisant avoir étudié les situations "dans les pays amis de la France et en particulier en Grande-Bretagne", Alain Tourret a aussi exprimé sa crainte de devoir "démontrer km par km où vous êtes allé".

Le député Alain Tourret à l\'Assemblée nationale, le 12 février 2013.
Le député Alain Tourret à l'Assemblée nationale, le 12 février 2013. (JACQUES DEMARTHON / AFP)