Démissions en série sous l'ère Macron

La démission de François de Rugy est loin d'être la première depuis l'élection d'Emmanuel Macron. Plusieurs membres du gouvernement avaient dû démissionner dès l'été 2017.

France 3

La première photo de famille de l'ère Macron n'aura tenu qu'un mois. Dès la mi-juin 2017, les premières affaires empoisonnent l'exécutif et contraignent certains ministres au départ. Richard Ferrand est le premier ministre à quitter le gouvernement. Il est soupçonné de prise illégale d'intérêts au sein des Mutuelles de Bretagne. Trois jours plus tard, il est suivi par le trio des ministres MoDem au gouvernement : François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard.

14 démissions

Laura Flessel, au ministère des Sports, prendra la porte pour des indélicatesses fiscales en septembre 2018. Également fragilisée par les affaires, la ministre de la Culture Françoise Nyssen prend les devants et démissionne. La vie gouvernementale n'est pas un long fleuve tranquille. Elle est également marquée par les départs fracassants sur fond de désaccord politique comme les ministres Nicolas Hulot ou Gérard Collomb. En deux ans et demi au pouvoir, le couple exécutif s'est séparé de 14 ministres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sylvie Goulard, François Bayrou, Marielle de Sarnez et Richard Ferrand ne feront pas partie du deuxième gouvernement Philippe. 
Sylvie Goulard, François Bayrou, Marielle de Sarnez et Richard Ferrand ne feront pas partie du deuxième gouvernement Philippe.  (FRANCEINFO / AFP)