François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement

Les deux ministres issus des rangs du MoDem ont démissionné avant que ne soit révélée la composition du deuxième gouvernement d'Edouard Philippe. 

Marielle de Sarnez et François Bayrou arrivent à l\'Elysée pour assister à l\'investiture d\'Emmanuel Macron, le 14 mai 2017. 
Marielle de Sarnez et François Bayrou arrivent à l'Elysée pour assister à l'investiture d'Emmanuel Macron, le 14 mai 2017.  (CITIZENSIDE/QUENTIN VEUILLET / CITIZENSIDE / AFP)

Derniers rebondissements à quelques heures de l'annonce du nouveau gouvernement formé par Edouard Philippe. Mercredi 21 juin, le garde des Sceaux, François Bayrou, et la ministre des Affaires européennes, Marielle de Sarnez, ont quitté l'équipe gouvernementale. 

A l'AFP, le ministre de la Justice a annoncé qu'il ne participera pas à ce nouveau gouvernement. "J'ai pris la décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement. Je donnerai une conférence cet après-midi à 17 heures", a déclaré le président du MoDem. En tant que garde des Sceaux, François Bayrou était notamment chargé de présenter une loi sur la moralisation de la vie publique. 

Susceptible d'être inquiétée par la justice dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem, la ministre des Affaires européennes a également quitté le gouvernement, selon le parti, afin de prendre la tête du groupe MoDem à l'Assemblée nationale.

Plus de représentant du MoDem au gouvernement 

Ces démissions interviennent alors que le MoDem fait l'objet d'une enquête sur l'emploi de ses assistants parlementaires européens. Alors que le Premier ministre doit présenter sa nouvelle équipe, la formation politique n'est ainsi plus représentée au sein du gouvernement.

Mardi, la ministre des Armées, également issue des rangs du parti centriste, Sylvie Goulard, avait annoncé sa décision de ne pas participer au prochain gouvernement afin d'être en mesure de démontrer sa "bonne foi" si elle venait à être entendue dans l'enquête sur les assistants parlementaires. 

Le quatrième ministre à avoir quitté le gouvernement, le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, est quant à lui issu du Parti socialiste. Passé à La République en marche, ce fidèle d'Emmanuel Macron était fragilisé par une enquête diligentée par la justice après la publication fin mai d'un article du Canard enchaîné. L'hebdomadaire satirique révélait qu'en 2011, les Mutuelles de Bretagne avaient décidé de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne, alors qu'il en était le directeur général.