Démission de Sylvie Goulard : l'ex-eurodéputée MoDem Corinne Lepage salue "l'exemplarité de ce choix"

L'ancienne eurodéputée du MoDem, Corinne Lepage, salue la décision de Sylvie Goulard mais estime qu'elle n'est probablement pas "la principale responsable".

FRANCEINFO

"Je trouve que c'est très remarquable comme décision", a réagi mardi 20 juin sur franceinfo l'ancienne eurodéputée MoDem Corinne Lepage, à la démission de Sylvie Goulard, ministre des Armées, qui veut démontrer sa "bonne foi" dans "l'enquête préliminaire" sur les assistants parlementaires du MoDem. Corinne Lepage a, elle, été entendue comme témoin mardi dans cette enquête, et elle s'est refusée à tout commentaire sur cette audition.

Sylvie Goulard  "a mis l'institution, qu'elle avait la charge de gouverner, avant ce qui pourrait être son propre intérêt. Cela doit être souligné quant à l'exemplarité de ce choix", a ajouté Corinne Lepage.

"La principale responsable n'est probablement pas Sylvie Goulard"

Interrogée sur ce que devraient faire les ministres Marielle de Sarnez et François Bayrou, Corinne Lepage a estimé que s'il y avait eu "des décisions prises en ce qui concerne les assistants parlementaires qui n'auraient pas dû l'être, la principale responsable n'est probablement pas Sylvie Goulard".

Corinne Lepage avait dénoncé, dans un livre publié en 2014, des pratiques au MoDem, expliquant qu'on lui avait demandé de mettre un assistant parlementaire à disposition du parti, ce qu'elle avait refusé.

Le parquet de Paris a ouvert, le 9 juin dernier, une enquête préliminaire pour abus de confiance et recel dans l'affaire des emplois présumés fictifs au sein du MoDem.

Corinne Lepage, le 20 juin 2017.
Corinne Lepage, le 20 juin 2017. (FABRICE COFFRINI / AFP)