Affaires au MoDem : François Bayrou se défend

François Bayrou est de retour à Pau, après avoir démissionné du gouvernement. Le président du MoDem se défend contre les soupçons d’emplois fictifs qui touchent son parti.

Cette vidéo n'est plus disponible

François Bayrou réaffirme son innocence. De retour à Pau (Pyrénées-Atlantiques) après sa démission du gouvernement, le maire de la ville continue de nier l’existence d’emplois fictifs au MoDem. "Tout le monde a eu beau fouiller, il n’y a eu aucune affaire dans ma vie. Là, on a créé une affaire là où il n’y en avait pas. Il y a juste une organisation du travail, qui faisait qu’on faisait des mi-temps, partagés avec d’autres mi-temps", explique François Bayrou.

Témoignages embarrassants

Mais l’affaire continue de prendre de l’ampleur, avec le témoignage ce vendredi 23 juin au matin d’un ancien assistant du MoDem au Parlement européen. L’homme, qui préfère rester anonyme, explique avoir été témoin d’un système d’emplois fictifs : "Les parlementaires, à plusieurs, finançaient des temps partiels d’assistants parlementaires, qui ne fournissaient aucun travail pour le député. Les temps partiels financés par l’Europe servaient les ambitions de François Bayrou".

Le JT
Les autres sujets du JT
Les assistants \"locaux\" évoqués par l\'ancien assistant parlementaire auraient travaillé au siège de l\'UDF, puis du MoDem, à sa création en 2007.
Les assistants "locaux" évoqués par l'ancien assistant parlementaire auraient travaillé au siège de l'UDF, puis du MoDem, à sa création en 2007. (THOMAS SAMSON / AFP)