Cet article date de plus de neuf ans.

Michel Mercier, ministre de la Justice, bienveillant à l'égard de François Bayrou

Michel Mercier, ministre de la justice, était l'invité de "La Voix est libre" émission politique de France3 Rhone-Alpes, samedi 3 décembre. Ce centriste, rallié à Nicolas Sarkozy, estime normale la candidature de François Bayrou.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Michel Mercier juge la candidature de François Bayrou normale (ERIC FEFERBERG / AFP)

Michel Mercier, ministre de la justice, était l'invité de "La Voix est libre" émission politique de France3 Rhone-Alpes, samedi 3 décembre. Ce centriste, rallié à Nicolas Sarkozy, estime normale la candidature de François Bayrou.

Lors de la campagne présidentielle 2007, Michel Mercier, ancien président du groupe centriste au Sénat était aux côtés de François Bayrou. Il a ensuite rallié Nicolas Sarkozy, récompensé par le poste de Garde des Sceaux.

Candidature normale

M. Mercier a refusé de dire sur le plateau de France3 Rhone-Alpes qui il soutiendrait pour 2012. Mais il s'est désolidarisé de certaines voix à l'UMP qui estiment inutile une candidature centriste, même si elles visent plus celle d'Hervé Morin.

"C'est normal que François Bayrou soit candidat. Il l'a annoncé il y a assez longtemps. Il a été le premier à parler de la dette ce qui lui donne la légitimité de se présenter", déclare M.Mercier qui concède néanmoins que ""la crise financière est suffisamment grave pour peut-être réduire le nombre de candidats".

"La voix est libre" France 3 Rhône-Alpes le 3 décembre 2011

Voir la video

François Bayrou a toujours jugé que M.Mercier s'était éloigné du Modem avec beaucoup d'élégance. Les deux hommes restent très amis et s'appellent souvent au téléphone.

Retour de Jean Peyrelevade

M.Bayrou peut sans doute compter sur le retour d'un ancien compagnon de route de 2007: Jean Peyrelevade.

L'ancien patron du Crédit Lyonnais a déclaré au micro d'Europe 1 qu'il se sentait "en total accord avec le programme économique de Fraçois Bayrou qui me paraît - de tous les hommes  politiques qui s'expriment sur le sujet - le plus clair et le plus adapté aux  défis du pays".

Interrogé sur son choix pour 2012, il répond : "J'attends que  François Bayrou soit officiellement candidat avant de me prononcer, ça me  parait légitime".

A la rentrée, M.Bayrou a pu noter la ralliement de Dominique Versini, ancienne secrétaire d'Etat, chargée de l'exclusion de 2002 à 2004 dans le gouvernement Raffarin.

Le candidat du modem se déclarera officiellement mercredi 7 décembre et espère à cette occasion poser en patriarche d'une famille recomposée.
  

 

 

 

 

   
     
   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.