VIDEO. "Personne ne me touche" : quand Jean-Luc Mélenchon refuse d'être fouillé par la sécurité d'une manifestation

Le leader de La France insoumise participait à un rassemblement pour réclamer la vérité sur l'assassinat de trois militantes kurdes à Paris en 2013.

LINE PRESS / YOUTUBE

La notoriété de Jean-Luc Mélenchon n'a-t-elle pas atteint tous les vigiles de France ? L'un d'eux a tenté de fouiller le leader de La France insoumise, samedi 6 janvier, alors qu'il arrivait à un rassemblement de Kurdes à Paris. La sécurité s'est heurtée à la colère de l'ancien candidat à l'élection présidentielle. La scène a été filmée par deux journalistes.

"Ça va pas non ? Personne ne me touche", voit-on réagir Jean-Luc Mélenchon, après avoir semblé ne pas comprendre, dans un premier temps, les intentions du vigile. L'homme politique s'éclipse pour finalement passer, sans fouille, un autre point du cordon, accompagné de sa propre équipe de sécurité. Plus tôt dans la vidéo, on voit notamment le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, se plier à la fouille.

Trois militantes kurdes tuées en 2013 à Paris

Plusieurs milliers de personnes étaient présentes à cette manifestation, samedi, pour dénoncer le "silence" de la France au sujet de l'assassinat de trois militantes kurdes dans un appartement parisien en 2013. Sakine Cansiz, 54 ans, une des fondatrices du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Fidan Dogan, 28 ans, et Leyla Saylemez, 24 ans, ont été tuées le 9 janvier 2013 de plusieurs balles dans la tête, au siège du Centre d'information du Kurdistan, dans le 10e arrondissement.

Le seul suspect, le Turc Omer Güney, est mort fin 2016 en prison avant de comparaître. Les enquêteurs français avaient pointé l'implication des services secrets turcs.

Un vigile tente de fouiller Jean-Luc Mélenchon lors d\'une manifestation de Kurdes à Paris, le 6 janvier 2018 à Paris.
Un vigile tente de fouiller Jean-Luc Mélenchon lors d'une manifestation de Kurdes à Paris, le 6 janvier 2018 à Paris. (LINE PRESS / YOUTUBE)