Social : la convergence des luttes de la gauche prend-elle ?

Des manifestations sont organisées samedi 26 mai, à l’initiative d’une soixantaine d’associations, syndicats et partis politiques. Cela illustre-t-il la convergence des luttes ?

Voir la vidéo
FRANCE 3

Ils prédisent dans toute la France, une "marée populaire." Particularité de cette manifestation, la liste très fournie des organisateurs. Plus de 60 partis politiques, syndicats, et associations, dont la France Insoumise. Cette formation politique et son leader Jean-Luc Mélenchon (député des Bouches-du-Rhône) rêvent secrètement d'un Front populaire, de rééditer l'Union de la gauche, qui avait permis à Léon Blum de gouverner de 1936 à 1938. En attendant la prochaine présidentielle, prévue dans quatre ans, c'est dans la rue qu'une partie de la gauche espère retrouver cette unité.

La présence remarquée de la CGT

Les dernières manifestations étaient toutefois en demi-teinte. 38 900 personnes ont été décomptées lors de la "Fête à Macron", organisée au début du mois, et 139 000 personnes dans toute la France, pour la journée d'action des fonctionnaires, mardi 22 mai, dont 16 000 à Paris. Samedi 26 mai, une des présences syndicales ne passera pas inaperçue. Il s'agit de celle de la CGT. Depuis les années 1990, la centrale de Montreuil (Seine-Saint-Denis) affiche une indépendance de tout parti politique après avoir été, pendant des décennies, le bras armé du Parti communiste français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation contre la politique d\'Emmanuel Macron à Paris, le 5 mai 2018.
Une manifestation contre la politique d'Emmanuel Macron à Paris, le 5 mai 2018. (MARIE MAGNIN / HANS LUCAS / AFP)