Présidentielle : trois fois où Marine Le Pen a fait du pied aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon sur TF1

La candidate "soutenue par le Front national" était l'invitée de TF1, mardi, soir pendant près de 90 minutes. Elle en a profité pour tenter faire les yeux doux aux soutiens de la France insoumise.

Marine Le Pen, sur le plateau de \"Elysée 2017\", sur TF1, le 25 avril 2017.
Marine Le Pen, sur le plateau de "Elysée 2017", sur TF1, le 25 avril 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)

La campagne de l'entre-deux-tours bat déjà son plein. Après avoir été l'invitée du journal de 20 heures de France 2, lundi, Marine Le Pen était l'invitée, mardi 25 avril de l'émission "Elysée 2017", sur TF1. Elle en a profité pour faire du pied, à plusieurs reprises, aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, qui a été éliminé dès le premier tour. Voici comment.

En décrivant Emmanuel Macron comme "le candidat de l'oligarchie"

Jean-Luc Mélenchon critique très souvent "l'oligarchie" et le monde des médias. Dimanche soir, après l'annonce des résultats, il a d'ailleurs lourdement critiqué "les médiacrates et les oligarques" qui "jubilent".

Sur le plateau de TF1, Marine Le Pen a dépeint, mardi, Emmanuel Macron comme le "candidat de l'oligarchie", estimant qu'elle était la "candidate du peuple". Elle a également critiqué la façon dont le candidat d'En marche ! voyait le monde. "C'est une vision de salle de marché (...) Comme si la France était une salle de marché", a-t-elle insisté. Et de trancher : "La mondialisation, c'est le règne de l'argent roi, la dérégulation totale, c'est effectivement le programme d'Emmanuel Macron."

Des thèmes et des prises de position qui risquent de parler aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon.

En le dépeignant comme le candidat de la "France soumise"

La ficelle est plutôt grosse. Marine Le Pen a présenté Emmanuel Macron comme l'inverse de la "France insoumise" :

Macron, c'est la France soumise à tout, à l'Union européenne, à l'Allemagne, aux Etats-Unis, etc.Marine Le Pensur TF1

En s'adressant directement aux électeurs de la France insoumise

"Je vais dire aux électeurs de Mélenchon : 'Est-ce que sérieusement, vous envisagez de voter pour monsieur Macron ?'", a-t-elle lancé. "Est-ce qu'ils vont voter pour quelqu'un qui va faire une loi El Khomri fois mille" ?", a-t-elle poursuivi.