Politique : entre Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon, la guerre des mots est déclarée

Entre Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon, la guerre est déclarée après un entretien dans lequel l'ancien Premier ministre qualifie le discours de la France insoumise d' "islamo-gauchiste".

FRANCE 2

Le choc des mots, la stratégie de l'invective : Jean-Luc Mélenchon décoche ses flèches contre Manuel Valls. Tout a commencé le 6 octobre dernier : le leader de la France insoumise claque la porte de la mission sur la Nouvelle-Calédonie présidée par l'ancien Premier ministre, sa lettre est violente. "Monsieur Valls est un personnage extrêmement clivant du fait de sa proximité avec les thèses ethnicistes de l'extrême droite", a-t-il déclaré. L'intéressé réplique et dénonce un texte "ignoble et outrancier" sur son compte Twitter, ce à quoi Jean-Luc Mélenchon rétorque que "la bande à Valls est totalement intégrée à la fachosphère et à sa propagande".

"Islamo-gauchiste"

Manuel Valls est accusé de proximité avec le Front national à cause d'un mot qu'il a utilisé pour dénoncer une certaine bienveillance entre la France insoumise et l'Islam radical : le terme "islamo-gauchiste". En se plaçant comme le gardien d'une république menacée, Manuel Valls a l'opportunité de revenir dans le jeu politique. Le prochain épisode se déroulera au Conseil constitutionnel : l'ancien Premier ministre risque de perdre son siège de député, car son adversaire de la France insoumise demande l'invalidation de l'élection. Entre les deux partis, la guerre est totale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une affiche de campagne de Manuel Valls recouverte par un autocollant de Jean-Luc Mélenchon, le 10 janvier 2017.
Une affiche de campagne de Manuel Valls recouverte par un autocollant de Jean-Luc Mélenchon, le 10 janvier 2017. (MAXPPP)