Perquisition des locaux de La France insoumise : Jean-Luc Mélenchon s’emporte contre le procureur

Plusieurs perquisitions ont été menées à l’encontre de personnalités liées à la France insoumise dans la matinée du mardi 16 octobre. Il en a résulté des scènes d’extrême tension, impliquant notamment Jean-Luc Mélenchon.

FRANCE 2

Une opération de grande ampleur a été menée par l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions. Une dizaine de locaux et d’appartements de personnalités liées à la France insoumise (LFI), et le siège du parti ont été perquisitionnés dans la matinée du mardi 16 octobre. Il en a résulté des images de tension et parfois de violence.

La situatuion s'est envenimée

Jean-Luc Mélenchon et ses soutiens ont été empêchés de rentrer dans leurs locaux et la situation s’est envenimée. Finalement, une porte s’est ouverte et les députés sont parvenus à entrer. Il s’en est suivi un face-à-face avec les policiers, parfois violent. Le leader de la France insoumise en est même venu à bousculer le procureur de la République. Devant l’extrême tension, la perquisition a été suspendue. La France insoumise est visée par deux enquêtes préliminaires ouvertes par le parquet de Paris : notamment sur le financement de sa campagne électorale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Luc Mélenchon de La France Insoumise en colère après les perquisitions dans les locaux de son parti à Paris, ainsi qu\'à son propre domicile. le 16 octobre 2018.
Jean-Luc Mélenchon de La France Insoumise en colère après les perquisitions dans les locaux de son parti à Paris, ainsi qu'à son propre domicile. le 16 octobre 2018. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA)