Perquisition à LFI : Jean-Luc Mélenchon devant la justice

Le procès de Jean-Luc Mélenchon s'ouvre jeudi 19 septembre en Seine-Saint-Denis. La demande de renvoi du ministère public a été rejetée. Il comparaît pour rébellion avec cinq autres membres de La France insoumise pour des faits remontant à octobre 2018 lors d'une perquisition au siège du parti.

france 3

Rangés en ordre de bataille, écharpes tricolores en bandoulière, Jean-Luc Mélenchon et ses cinq coprévenus arrivent au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), jeudi 19 septembre. Une centaine de militants et sympathisants de La France insoumise les attendaient sur place. Visiblement tendu et agacé, le président du parti ne fait pas de commentaire.

Il dénonce un procès politique

En octobre 2018, il s'oppose à une perquisition au siège de son parti. Ils comparaissent jeudi pour actes d'intimidation envers l'autorité, provocation et rébellion, des faits passibles de dix ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende. Face à eux, 17 magistrats et policiers se sont portés partie civile. Jean-Luc Mélenchon et ses proches n'ont cessé de dénoncer un procès politique, manipulé par le pouvoir. Il y a quelques jours encore, il qualifiait les magistrats de "menteurs", affirmant qu'il n'avait pas peur de la justice. Le procès va durer deux jours. Le jugement devrait être mis en délibéré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Luc Mélenchon, le 23 juin 2019, à Paris.
Jean-Luc Mélenchon, le 23 juin 2019, à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)