Un syndicat de police porte plainte contre Jean-Luc Mélenchon après ses propos sur les forces de l'ordre "barbares"

Alliance a en outre appelé à un rassemblement, jeudi à 11 heures, devant le siège de La France insoumise à Paris.

Le député de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, à l\'Assemblée nationale, le 25 septembre 2019.
Le député de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, à l'Assemblée nationale, le 25 septembre 2019. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Le syndicat Unité SGP police-Force ouvrière a annoncé, mercredi 25 septembre, qu'il allait porter plainte pour injure contre Jean-Luc Mélenchon. Alors qu'il participait à une manifestation contre la réforme des retraites mardi, le leader de La France insoumise a été interpellé par un militant aux sujets des violences policières. Il a alors qualifié les forces de l'ordre de "barbares", ajoutant : "Soyez prudents, parce qu'ils ne s'arrêtent plus maintenant".

Les syndicats de police Alliance et Unsa Police ont tout deux appelé le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, à porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon. "Soit il est reconnu irresponsable pénalement, auquel cas ce monsieur doit aller se faire soigner, soit il doit être condamné pour ses propos", a déclaré Frédéric Lagache, délégué général du syndicat Alliance Police nationale, interrogé sur franceinfo.

Le syndicat Alliance a en outre appelé à un rassemblement, jeudi à 11 heures, devant le siège de La France insoumise à Paris. L'ancien candidat à la présidentielle a aussitôt demandé sur Twitter "la protection de la gendarmerie" et des "gilets jaunes" ont appelé à venir le "soutenir" jeudi.