Jean-Luc Mélenchon candidat à l'élection présidentielle : les réactions à gauche

Une vraie candidature de gauche pour certains, une annonce qui divise pour les autres. L'annonce de Jean-Luc Mélenchon ne fait pas l'unanimité.

Article rédigé par
Julie Pacaud - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Luc Mélenchon, le 10 décembre 2019 à Paris (NATHANAEL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)

C'était une annonce attendue, elle est diversement reçue à gauche. Jean-Luc Mélenchon a proposé sa candidature à la présidentielle de 2022, à condition de recueillir 150 000 parrainages citoyens."Aujourd'hui, seuls 500 élus le peuvent. Je soutiens l'idée que les citoyens puissent investir un candidat", a-t-il détaillé. Après 2012 et 2017, le leader de La France insoumise (LFI) repart pour une troisième campagne présidentielle. Franceinfo a recueilli les réactions des différents partis de gauche.

Pour les insoumis, Mélenchon est un vrai candidat de gauche 

Une candidature tout d'abord saluée dans son propre camp. Invité du 8h30 franceinfo, lundi 9 novembre, le député (LFI) du Nord Adrien Quatennens a souligné la volonté d'une investiture populaire et a tendu la main à Arnaud Montebourg : "Je pense que nous pouvons gagner en 2022, alors il y a de la place pour faire équipe."

Une annonce qui crée même de l'espérance selon le député communiste de Seine-Maritime Sébastien Jumel, "On ne va pas regarder passer les trains. Emmanuel Macron a chaîne ouverte tous les soirs à 20 heures. Yannick Jadot est plus sur une problématique de parcours personnel. Il y a un espace à gauche pour réconcilier fonte des glaces et lutte des classes."

Pour les écologistes, il faut rester dans une dynamique collective pour gagner 

À Europe Ecologie-Les Verts, on avertit le tribun insoumis : attention à ne pas griller les étapes, prévient Sandrine Rousseau, candidate à la primaire écologiste. "Il y a quand-même une petit élection avant qui sont les régionales. Dans cette période, c'est un échelon extrêmement important."

"On a bien vu pendant les municipales que c'était les dynamiques collectives qui avaient gagné, martèle l'écologiste. Cette lumière au bout du tunnel sera allumée par une démarche collective". Sandrine Rousseau qui espère que le dialogue et l'échange continueront avec Jean-Luc Mélenchon.

Pour les socialistes, la candidature de Mélenchon divise la gauche

Moins d'optimisme au Parti socialiste, "Si chacun y va avec son propre drapeau, ce sera un deuxième tour entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron", prévient sur franceinfo Olivier Faure.

Le premier secrétaire du Parti socialiste qui ironise, "Jean-Luc Mélenchon a inventé un truc génial : une primaire où il est le seul candidat avec un seul tour". Olivier Faure qui appelle "une candidature la plus commune possible du reste de la gauche et des écologistes, parce que c'est la seule façon de l'emporter".

Candidature Mélenchon, les réactions à gauche : reportage de Julie Pacaud
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.