Cet article date de plus de dix ans.

Martine Aubry : "Le gouvernement a un objectif central : l'emploi matin, midi et soir"

La première secrétaire du parti socialiste revient sur les premiers jours de la présidence Hollande, qu'elle juge "excellents" et les chantiers en cours dans un interview au "Monde".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry le 31 mai 2012 lors d'un meeting à Courrières (Pas-de-Calais). (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste, tient meeting samedi 2 juin aux côtés du Premier ministre Jean-Marc Ayrault dans le cadre de la campagne pour les législatives. Celle qui a préféré ne pas participer au gouvernement revient sur les débuts de la présidence Hollande dans une interview au Monde.

"Après des années d'agitation et de tension, le chef de l'Etat a apaisé la société. C'est un excellent commencement", juge la maire de Lille. Revenant sur l'épisode des primaires socialistes, Martine Aubry veut balayer les différences qui l'opposaient alors au futur président de la République. "Avec François Hollande, si nos personnalités sont différentes, nous avons toujours partagé la même ligne politique. N'est-ce pas là l'essentiel ?"

Candidats PS poursuivis: "Nous sanctionnons quand les faits sont graves et avérés"

A huit jours du premier tout des législatives, la chef du parti socialiste justifie le choix des différentes alliances faites par le parti, qui s'est accordé avec les écologistes mais s'oppose au Modem de François Bayrou. Surtout, la première secrétaire a dû répondre aux question concernant plusieurs candidats poursuivis par la justice (Sylvie Andrieux et Jean-Noël Guérini notamment dans les bouches-du-Rhône) et que le PS a tardé à exclure.

"Nous sanctionnons quand les faits sont graves et avérés. Je ne me fonde pas sur les rumeurs, nombreuses à Marseille comme ailleurs, pour prendre une décision", affirme Martine Aubry.

Enfin, la première secrétaire réaffirme l'engagement du nouveau gouvernement dans la lutte contre le chômage. "Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a un objectif central : l'emploi matin, midi et soir. Pour nous, le chômage s'attaque par tous les bouts."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.