VIDEOS. Les sept séquences à retenir de "L'Emission politique" avec Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement national était jeudi soir l'invitée de "L'Emission politique" sur France 2. 

Marine Le Pen sur le plateau de \"L\'Emission politique\" de France 2, le 14 mars 2019. 
Marine Le Pen sur le plateau de "L'Emission politique" de France 2, le 14 mars 2019.  (FRANCE 2)

Pendant plus de deux heures, Marine Le Pen a tenté de se présenter comme "la cheffe de l'opposition" face au gouvernement d'Emmanuel Macron sur le plateau de "L'Emission politique" de France 2. Près de deux ans après son débat jugé raté de la présidentielle, la présidente du Rassemblement national a cherché à conforter son rôle de première opposante à l'orée de la campagne pour les élections européennes du 26 mai. 

Dans ce contexte électoral, Marine Le Pen a été confrontée à Nathalie Loiseau, la ministre de l'Europe, qui a annoncé en pleine émission son intention de se porter candidate pour être tête de liste LREM aux élections européennes. Sans en avoir informé au préalable, selon elle, les dirigeants de la majorité présidentielle. Franceinfo vous résume l'émission en sept séquences. 

La confusion sur les vaccins obligatoires 

Alors que l'agence Santé publique France a annoncé mercredi que, pour la première fois cette année, une personne est morte de la rougeole, Marine Le Pen a été interrogée sur son opposition à l'extension des vaccinations obligatoires mise en place par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. 

Marine Le Pen a botté en touche en disant que "la rougeole était déjà un vaccin qui était obligatoire avant". Or, la rougeole fait partie des vaccins qui ont été rendus obligatoires à partir du 1er janvier 2018. Avant, ils étaient seulement recommandés. 

Pendant l'émission, la ministre de la Santé a d'ailleur tenu à rectifier les propos de Marine Le Pen sur Twitter. "Vous êtes coutumière des contre-verités, mais ce soir vous vous surpassez", a-t-elle écrit. 

La confrontation avec Hugo Travers sur "la vérité" en politique

Sur le plateau de "L'Emission politique", Marine Le Pen a fait face au youtubeur Hugo Travers, qui lui a reproché de relayer des intox sur le traité d'Aix-la-Chapelle. Selon la présidente du Rassemblement national, le texte prévoit le partage du siège français à l'ONU avec l'Allemagne. "Non, je ne mens pas", martèle Marine Le Pen. Pourtant, ce qu'elle affirme est faux, comme nous l'expliquons dans cet article.

Le "STOP" désespéré de Léa Salamé 

Le débat entre Marine Le Pen et la maire communiste d'Aubervilliers Meriem Derkaoui, très animé, est devenu par moments inaudible pour les téléspectateurs. La journaliste Léa Salamé a désespérément tenté de mettre fin au débat. Les deux femmes politiques ont continué à parler malgré les interventions de la journaliste, provoquant les rires de l'audience et même de Léa Salamé. Finalement, la journaliste a dû lancer un sujet pour mettre fin à la scène. 

Le débrief du débat d'entre deux tours de 2017 

Lors d'une séquence filmée dans son bureau, Marine Le Pen fait face à Thomas Sotto qui l'interroge sur le débat de l'entre deux tours de la présidentielle de 2017, qui avait été largement commenté. La présidente du RN reconnaît une "conjonction d'erreurs" qui l'ont conduite à rater sa prestation face à Emmanuel Macron. Elle plaide la fatigue à cause d'un emploi du temps surchargé et explique s'être rendu compte, pendant le direct, qu'elle avait mal géré ce moment. Finalement, elle reconnaît que "les écarts étaient trop importants" pour remporter l'élection mais qu'elle "aurait pu faire un meilleur score"

Un smic à 36 euros ?

Fustigeant la proposition d'Emmanuel Macron d'instaurer un salaire minimum européen, Marine Le Pen a voulu montrer les importantes disparités dans l'Union européenne, prenant l'exemple d'un supposé smic bulgare à "4,40 euros" alors qu'en "France, je crois qu'on est à 36 euros, me semble-t-il". "Vous êtes à 36 euros pour quelle durée du smic ? C'est une heure, c'est quoi ? J'ai l'impression que la fiche n'était pas là", a ironisé en retour Nathalie Loiseau.

En France, le smic horaire brut est fixé à 10,03 euros (7,72 euros net), soit un montant de 70,21 euros pour une journée de 7 heures de travail et 1 521,22 euros brut mensuels. En revanche, le coût horaire de la main d'œuvre est de 36 euros en France et de 4,90 euros en Bulgarie en 2017, selon des données d'Eurostat publiées en avril 2018.

Une passe d'armes avec Matteo Renzi 

L'ancien président du Conseil italien était invité pour parler d'Europe avec Marine Le Pen. Après des questions sur le Brexit, Matteo Renzi s'est emporté en rappelant à la présidente du RN qu'elle s'est plusieurs fois présentée à des élections (régionales, présidentielle...) sans gagner : "OK, j'ai perdu quelques fois mais vous, vous avez toujours perdu." Cette dernière a répliqué en rappelant que son interlocuteur n'avait pas été élu au poste de chef du gouvernement, mais qu'il avait été "nommé". Ce que prévoit, en effet, la Constitution italienne.

L'annonce de la candidature de Nathalie Loiseau aux élections européennes 

La numéro deux du Quai d'Orsay, qui avait plusieurs fois démenti ces dernières semaines toute velléité de conduire la liste de La République en marche et du MoDem, a finalement exprimé le souhait d'être candidate, au terme de son débat aux allures de passe d'armes avec Marine Le Pen. 

"Vous avez réussi à me faire changer d'avis", a-t-elle dit à la présidente du RN, avec laquelle elle a débattu des questions européennes pendant 40 minutes. "J'ai envie d'une Europe du partage et pas d'une Europe de la division donc ce soir, c'est vrai, je suis prête à être candidate."