Présidentielle 2022 : Marine Le Pen bousculée en Guadeloupe

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : Marine Le Pen bousculée en Guadeloupe
Article rédigé par
C. Motte, V. Lerouge, T. Le Bras, J. Martin, Guadeloupe La 1ère, I. Cavaletto - franceinfo
France Télévisions

Le déplacement en Guadeloupe de la candidate Marine Le Pen a été perturbé. Alors qu’elle répondait dans son hôtel, dans la soirée du samedi 26 mars, aux questions de Francis Letellier, des militants nationalistes ont interrompu l’enregistrement de l’émission.

Alors qu’elle est en plein enregistrement d’une interview pour France 3, Marine Le Pen est molestée et son micro arraché. Son garde du corps est contraint de la protéger, l’interview doit être interrompue, car une quarantaine de militants indépendantistes débarquent dans son hôtel, au Gosier en Guadeloupe. Quelques jets d’eau et des billes en carton, mais pas d’affrontement direct. La candidate a dû être évacuée et les manifestants ont quitté d’eux-mêmes les lieux.

Il y a 35 ans, Jean-Marie Le Pen n’avait même pas pu atterrir sur le tarmac de l’aéroport en Martinique

Pourtant le matin même, à l’aéroport de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), l’ambiance était plutôt chaleureuse. Marine le Pen n’était jamais venue aux Antilles depuis qu’elle a pris la présidence du parti en 2011. Un comité d’accueil en musique et des Guadeloupéens l'attendaient. Il y a 35 ans, son père, Jean-Marie Le Pen, n’avait même pas pu atterrir sur le tarmac de l’aéroport en Martinique, envahi par 3 000 manifestants. Dérouté vers la Guadeloupe, son avion avait fini par redécoller rapidement, direction Paris. Dimanche 27 avril, la candidate a maintenu son programme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.