Cet article date de plus de trois ans.

Ajaccio : une interpellation à la suite des incidents durant le meeting de Marine Le Pen

Une personne a été interpellée à la suite des heurts qui ont eu lieu, samedi après-midi, en amont et à la suite du meeting de Marine Le Pen à Ajaccio, annonce le préfet de Corse.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen, candidate du Front national, le 8 avril 2017, à Ajaccio (Corse). (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Un individu a été interpellé, après les heurts qui ont opposé des jeunes nationalistes à des partisans du Front national et aux forces de l'ordre, pendant le meeting de Marine Le Pen au palais des congrès d'Ajaccio, dans l'après-midi du samedi 8 avril, indique le préfet de Corse, Bernard Schmeltz, dans un communiqué.

La personne a été arrêtée, alors que des groupes de jeunes prenaient à partie le public qui sortait du palais des congrès, à la fin de la prise de parole de Marine Le Pen, précise le préfet. D'autres incidents ont eu lieu avant le début du meeting, avec une manifestation d'une centaine de personnes "maintenues à distance du palais des congrès", indique le préfet de Corse.

Des militants se sont introduits dans la salle

Par ailleurs, une quinzaine de jeunes nationalistes ont réussi à s'introduire dans la salle. Le service d'ordre du Front national leur a demandé de partir. Devant leur refus, les jeunes nationalistes ont été exfiltrés manu militari. Pendant leur évacuation, ils se sont fait frapper par des militants du Front national. Le service d'ordre a fait usage de gaz lacrymogène, ce qui a ensuite nécessité l'évacuation de toute la salle.

Le meeting de Marine Le Pen s'est finalement tenu dans le hall du palais des congrès d'Ajaccio. "Aucun dysfonctionnement n'a été constaté dans la mise en œuvre du dispositif policier", conclut le communiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.