Cet article date de plus de quatre ans.

Marine Le Pen veut créer un "shadow cabinet"

La présidente du FN se prépare activement pour 2017 et elle envisage de monter un gouvernement bis.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Marine Le Pen se prépare activement pour 2017 © maxPPP)

"Un shadow cabinet, on est tentés oui " avoue un responsable du Front national. Il estime que l’opération "dédiabolisation " est réussie et qu’il faut maintenant entamer ce qu’il appelle le "désenclavement " du parti. Le FN veut se professionnaliser en nommant des personnalités compétentes aux postes fictifs de ministres de l’économie, de la justice, de la santé, de l’environnement… Et pas seulement des élus du front. Le désenclavement, ça consiste à franchir les frontières du parti, en allant chercher d’abord les souverainistes. Nicolas Dupont-Aignan et Philippe de Villiers sont en haut de la liste des "cibles" extérieures du FN mais il y a aussi des élus Les Républicains. Notamment ceux que Marion Maréchal Le Pen s’amuse régulièrement à citer en disant qu’ils pourraient rejoindre un gouvernement FN : Henri Guaino, Alain Marsaud, Jacques Myard, Thierry Mariani ou encore Eric Ciotti. Ce "name dropping" n’est pas innocent. "Elle fait ça pour parler directement à ceux qui sont "compatibles" avec le FN - explique un dirigeant du FN -  et surtout pour parler à leurs électeurs qui sont rarement rebutés par ce type alliance."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.