Cet article date de plus de sept ans.

Loi famille : les députés de la majorité tiennent bon

Après l'abandon surprise par le gouvernement du projet de loi, les élus PS et verts ont contre-attaqué mardi, en annonçant leur intention de faire passer des mesures du texte par le Parlement. Matignon avait annoncé que ce projet ne verrait pas le jour avant 2015 au plus tôt, officiellement à cause d'un calendrier parlementaire surchargé mais le gouvernement poussé par sa majorité pourrait bouger sur ce dossier.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Si tout se déroule comme prévu, le gouvernement
pourrait finalement tirer son épingle du jeu. Après son refus tout net
d'amendements sur la PMA
signés par des socialistes, après l'enterrement de la loi famille, le Premier ministre a
entrouvert mardi la porte à des propositions de loi venant de sa majorité.

Les
députés socialistes ont forcé la main de Jean-Marc Ayrault, mais attention, à l'arrivée, plus personne
au PS ne parle d'amendements sur la procréation médicalement assistée (PMA) et
c'était tout l'enjeu de cette reculade.

Rien ne se fera avant les municipales

En fait, les parlementaires vont faire une
proposition de loi pour chaque thème de la loi famille : statut des beaux-parents, médiation en cas de séparation, adoption et accès aux origines... Dans
ce cadre-là, il n'y a que les écologistes qui envisagent de proposer un texte
sur la PMA. Les socialistes pourraient entamer des négociations avec eux sur le
mode : on vous donne deux propositions de loi et vous laissez tomber cette
idée.

Mercredi matin, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a aussi ouvert la porte à des propositions de loi de députés socialistes. "S'il y a des propositions de loi, de toute façon, cela relève de la seule décision du groupe socialiste (...) il y a une marge d'autonomie complète qui est laissée aux parlementaires ", a dit la ministre sur RFI. Elle a toutefois réaffirmé que le gouvernement ne souhaitait pas "voir apparaître des discussions " sur la procréation médicalement assistée et la gestation pour autrui (GPA).

De toute façon rien ne se fera avant les
municipales, les socialistes en ont discuté mardi soir, ils travailleront avec
la ministre de la Famille et proposeront leurs premiers textes au mois mai.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.