Régionales : le député LREM Sylvain Maillard se réjouit de la prise de position de Gabriel Attal

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
Régionales : le député LREM Sylvain Maillard se réjouit de la prise de position de Gabriel Attal
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a annoncé qu’il rejoint l’équipe de Laurent-Saint-Martin, tête de liste LREM à l’élection régionale en Île-de-France. Une décision saluée par Sylvain Maillard, député LREM de Paris et porte-parole des députés LREM, sur le plateau du 23 heures de Franceinfo dimanche 16 mai. 

Après le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, c’est un autre membre du gouvernement qui s’engage dans l’élection régionale en France. Porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal sera à la dernière place de la liste de Laurent Saint-Martin, candidat LREM en Île-de-France. "Je crois qu’il voulait montrer un signe fort, porter un signe fort auprès de Laurent-Saint-Martin et de l’ensemble de nos électeurs en disant ‘je suis là, je soutiens cette liste dans les Hauts-de-Seine qui est mon département où je suis élu’ et moi, je me réjouis de cette prise de position qui est forte", déclare Sylvain Maillard, député LREM de Paris et porte-parole des députés LREM, sur le plateau du 23 heures de Franceinfo dimanche 16 mai.

Les Républicains en difficulté lors de l’élection régionale ?

Interrogé sur le rôle que pourraient jouer les Républicains lors de la prochaine élection régionale, Sylvain Maillard rappelle qu’il "vient de cette famille LR" et que lorsqu’il a rejoint Emmanuel Macron en 2016, "c’est parce que déjà ce centre droite-droite n’a plus de raison d’être puisque personne n’est d’accord sur rien en réalité". "Il y a très clairement une ligne chez eux qui est plus proche de Marine Le Pen et une autre partie des députés et des élus qui sont plus proches d’Emmanuel Macron, c’est la réalité", affirme Sylvain Maillard.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Les Républicains

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.