Régionales : "Emmanuel Macron ne tirera aucune leçon de ces résultats", estime Bruno Retailleau (LR)

Publié
Durée de la vidéo : 8 min.
Régionales et départementales 2021 : « Emmanuel Macron ne tirera aucune leçon de ces résultats », estime Bruno Retailleau (LR)
France 2
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, est l’invité des « 4 Vérités » de France 2, lundi 28 juin.

Que penser de l’abstention après ce deuxième tour des élections régionales et départementales ? "C’est la responsabilité des élus, ce n’est pas la responsabilité des électeurs. Quand j’ai entendu Marine Le Pen sermonner et gronder son électorat ou d’autres hommes politiques dire : ‘il faut un vote obligatoire’. Ce n’est pas une question technique c’est une question politique. Il y a un échec collectif : trop de promesses trahies, trop de réformes abandonnées, trop de référendums piétinés parfois. Mais il y a une responsabilité particulière d’Emmanuel Macron : le ‘en même temps’ c’est le relativisme. Si tout se vaut, rien ne se vaut et la politique ne vaut plus rien. Cela devrait guider Emmanuel Macron qui ne tirera aucune leçon de ces résultats", explique Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, invité des "4 Vérités", lundi 28 juin.

"La droite est majoritaire et rien n’est joué"

Le RN ne repart sans aucune région. "La première des leçons c’est que les Français ne veulent pas de ce face-à-face qu’on voudrait leur imposer, qui serait le face-à-face sans cesse recommencé que l’on a connu au deuxième tour des dernières présidentielles. Attention de ne pas trop triompher. […] Le succès aux territoriales cela ne veut pas dire forcément le succès aux présidentielles. La droite est majoritaire et rien n’est joué", met en garde le sénateur les Républicains de Vendée.

La droite a-t-elle un candidat naturel pour la présidentielle de 2022 ? "Il n’y a pas de candidat naturel. On a des candidats qui se sont bien placés : Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, mais aussi Laurent Wauquiez. Il va falloir trouver une méthode de départage. […] Seule la droite peut perturber le face-à-face entre Macron et Le Pen", estime Bruno Retailleau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.