VIDEO. Propos sur les "lobbies sionistes" : le Crif attend que Jean-Frédéric Poisson les "retire purement et simplement"

Francis Kalifat, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, réagit aux "excuses" du candidat à la primaire à droite au micro de France 2.

FRANCE 2

Pour Francis Kalifat, les "excuses" de Jean-Frédéric Poisson transmises par lettre au Crif ne sont que des "explications emberlificotées". Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France a réagi, vendredi 21 octobre, à la missive qu'il a reçue du candidat à la primaire à droite après ses propos sur les "lobbies sionistes" auxquels Hillary Clinton serait soumise.

"Il n'y a aucune avancée en réalité", déclare Francis Kalifat, interrogé par France 2. "Ce que j'attends de Jean-Frédéric Poisson, c'est qu'il retire purement et simplement les propos qu'il a prononcés." Et le président du Crif d'ajouter à la Haute Autorité, qui organise la primaire à droite : "S'il était candidat sans avoir retiré ses propos, moi, je considérerais que ce ne sera plus la primaire de la droite et du centre, mais la primaire peut-être de la droite et de la droite extrême."

Le président du Parti chrétien démocrate a été accusé d'antisémitisme après avoir affirmé que la "soumission" d'Hillary Clinton "aux lobbies sionistes" était dangereuse pour la France. "Je regrette infiniment que ces mots aient pu être interprétés comme de la haine à l’égard du peuple juif ou de l’Etat d’Israël : cette haine m’est totalement étrangère. Je condamne, comme je l’ai toujours fait, l’antisémitisme tout autant que l’antisionisme", a écrit après coup Jean-Frédéric Poisson sur son site internet.

Francis Kalifat le 29 mai 2016
Francis Kalifat le 29 mai 2016 (FRANCOIS GUILLOT / AFP)