Cet article date de plus de quatre ans.

Primaire de la droite : l'élection de Fillon, "mauvaise nouvelle" pour la gauche et le FN

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Retailleau
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Bruno Retailleau, président du groupe les Républicains au Sénat et proche de François Fillon, est l'invité du Grand Soir 3 ce dimanche 27 novembre.

"Il ne s'agit pas de négocier, de faire des compromis, de composer", après cette primaire, estime Bruno Retailleau, porte-parole de François Fillon, ce dimanche dans le Grand Soir 3.

Pour le président du groupe les Républicains au Sénat, "on s'adresse d'abord à la droite et au centre lors de la primaire et ensuite on doit s'adresser à tous les Français" pendant la campagne présidentielle, qui sera "rude, difficile. Il y a énormément de souffrance. Il va falloir aller convaincre les Français".

Fillon tend la main à Bayrou

Pour la gauche comme pour le FN, "l'élection de François Fillon est une bien mauvaise nouvelle", assène Bruno Retailleau. "Il unifie la droite et le centre, y compris sur le plan géographique. C'est le candidat des villes, des périphéries, des campagnes".

Il rappelle qu'un centriste comme Hervé Morin soutient François Fillon. Quid de François Bayrou ? "La position de Fillon est solide. Il n'entend pas négocier dans les arrière-boutiques. Il tend les bras, y compris à François Bayrou", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la droite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.