Cet article date de plus de quatre ans.

Primaire de la droite : François Fillon "convaincu" d'être au second tour

Invité de Questions politiques, le 6 novembre, François Fillon s'est exprimé sur la primaire de la droite et du centre, à laquelle il est candidat. Il est sûr d'être au second tour. Il a également commenté la montée du Front National, qu'il attribue à l'échec des politiques précédentes.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Fillon, candidat à la primaire à droite, lors d'un meeting à Toulouse, le 25 octobre 2016. (SIMON DECLEVES / SIPA)

Invité de l'émission Questions politiques sur France Inter, franceinfo et avec le journal Le Monde, le dimanche 6 novembre, François Fillon s'est dit convaincu de sa qualification pour le second tour de la primaire de la droite et du centre.

"Je serai au second tour. Je le sens par rapport à des capteurs de terrain", a-t-il affirmé.

Les sondages le donnent pour l'instant 3e derrière Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, mais "personne ne sait quel est le corps électoral de la primaire", a estimé l'ancien Premier ministre.

"On voit beaucoup de Unes avec Juppé et Sarkozy, mais ce n'est pas ce que je sens, a-t-il déclaré,  c'est juste un indicateur comme les autres, mais les livres d'Alain Juppé ne se vendent pas !"

François Fillon trouve que la primaire se déroule dans un climat "digne et correct". Il espère que cela va continuer.

Le Front National progresse

François Fillon a également évoqué la montée du Front National (FN). "Les politiques qu'on a conduites ont échoué" a expliqué le candidat.

Les explications de François Fillon sur la montée du FN
écouter

Pour lui, il n'y a pas eu de rupture pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, malgré les promesses faites durant la campagne électorale. "On a fait beaucoup de concessions par rapport à nos convictions" a-t-il déclaré.

"Le front national n'explose pas que sur la question des migrants", a ajouté le député de Paris. Il attribue cette montée au sentiment de dégradation des conditions de vie et aux "promesses pas tenues".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.