La remontée de Fillon est une "bonne nouvelle pour la démocratie"

Éditorialistes et politologues débattent des résultats la primaire de la droite sur le plateau du Grand Soir 3 ce dimanche 20 novembre.

Voir la vidéo
France 3

 

Bruno Dive, éditorialiste à Sud Ouest, explique la remontée de François Fillon "parce que c'est celui qui correspond le plus sociologiquement à ce qu'est l'électorat de droite. Il a un programme économique libéral et le programme sociétal conservateur qui convient le mieux à cet électorat. La campagne, notamment les débats télévisés, lui a permis de se révéler au grand public".

Thomas Guénolé, politologue, estime que "la percée de Fillon est principalement due à un tassement très prononcé de Juppé. Il y a eu un phénomène de vases communicants lié à la performance de Fillon pendant les débats télévisés. La campagne a été utile. C'est une très bonne nouvelle pour la démocratie".

Les coups portés par Sarkozy ont profité à Fillon

Pour Thibaut Pézerat, journaliste à Marianne, "Nicolas Sarkozy a attaqué en permanence Alain Juppé sur son flanc gauche, faisant perdre des points à Juppé. Mais ces points ont profité à Fillon et pas à Sarkozy".

Francis Brochet, journaliste à L'Est Républicain, note que "jusqu'à un électeur sur cinq se décide au dernier moment et c'est Fillon qui a su capter les indécis".

Tous pensent qu'Alain Juppé n'arrivera pas à remporter la primaire à cause d'un trop fort retard et de la mobilisation qui va être nettement moins forte.

Le JT
Les autres sujets du JT