Pécresse remontée contre Morano et les Républicains qui veulent la fusion des droites

Présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse est l'invitée des "4 Vérités" de France 2, lundi 17 septembre.

Voir la vidéo
France 2

Voyant la photo de Nadine Morano (LR) aux côtés du Premier ministre hongrois Viktor Orban, Valérie Pécresse fait part de sa "totale incompréhension" dans "Les 4 Vérités" lundi 17 septembre.

"Viktor Orban réduit les libertés du peuple hongrois, de la presse, de l'université, de l'indépendance de la justice. C'est une question de droits de l'homme, de démocratie. Il est dans l'ADN de ma famille politique de voter les sanctions contre la Hongrie. Je l'aurais fait et je trouve injustifiable qu'une majorité de députés les Républicains au parlement européen ne l'ait pas fait", ajoute l'ancienne ministre.

Et de poursuivre, outrée : "Cette photo fait écho à un certain nombre de membres du parti qui font de la propagande pour la fusion de la droite et l'extrême droite. Le candidat à la présidence des Jeunes Républicains appelle à la fusion des droites. On fait la courte échelle au Rassemblement national".

Macron "très brutal"

Le gouvernement va dévoiler sa réforme du système de santé avec notamment la création de centres de santé de proximité. "Pour désengorger l'hôpital, il faudrait faire confiance aux pharmaciens et aux infirmières et leur transférer un certain nombre de responsabilités et revaloriser la médecine libérale avec des actes à haute valeur ajoutée", estime pour sa part la présidente de la région Ile-de-France.

Emmanuel Macron a lancé la veille à un horticulteur au chômage qu'il y avait du boulot et qu'il suffisait de traverser la rue. "Ses propos sont d'une grande brutalité. On ne dit pas à un jeune horticulteur passionné par son métier d'aller travailler dans l'hôtellerie. Mais il pointe le vrai problème des emplois non pourvus en France alors qu'il y a beaucoup de chômage. Il faut rapprocher les emplois de ceux qui les cherchent", conclut Valérie Pécresse.

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, le 30 juin 2018. 
Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, le 30 juin 2018.  (VALERY HACHE / AFP)