Législatives : nouvelle faillite des Républicains

Après la catastrophe de la présidentielle, ces législatives sont une seconde lourde défaite pour la droite.

France 2

Les Républicains n'auront qu'une centaine de députés dimanche prochain après les législatives au lieu des 230 sortants. Ce statut de principal parti d'opposition lui donne de la visibilité à l'Assemblée nationale, mais la droite subit de plein fouet la volonté de renouvellement des électeurs, estime Thierry Curtet, le journaliste de France 2, qui s'exprime ce lundi 12 juin en direct devant le siège des Républicains à Paris.

Le parti divisé

Le parti est aussi divisé et c'est là-dessus que les Républicains vont devoir travailler. Il y a deux lignes politiques : ceux qui veulent soutenir Emmanuel Macron, ceux qui se disent constructifs et ceux qui veulent être dans une opposition franche. Tant que la droite n'aura pas tranché cette ligne politique, elle ne pourra pas se reconstruire et elle ne pourra que limiter les dégâts dimanche prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
La façade des locaux du parti Les Républicains, à Paris, le 6 mars 2017.
La façade des locaux du parti Les Républicains, à Paris, le 6 mars 2017. (GABRIEL BOUYS / AFP)