Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Les Républicains : Laurent Wauquiez "vient braconner" sur "les idées du Front national", selon Nicolas Bay

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Laurent Wauquiez "vient braconner"  sur "les idées du Front national", estime Nicolas Bay, vice-président du FN
Article rédigé par
Radio France

Invité de l'émission "Questions politiques" pour France Inter, franceinfo, "Le Monde", l'eurodéputé, vice-président du Front national, Nicolas Bay, "le fait que Laurent Wauquiez fasse un grand pas idéologique est la preuve qu'il n'a pas de ligne" et "pas de constance."

Laurent Wauquiez "vient braconner" sur "les idées du Front national", a estimé dimanche 17 décembre Nicolas Bay, eurodéputé, vice-président du Front national, à "Questions politiques" pour France Inter, franceinfo, Le Monde.

"Il vient braconner un peu, comme on dit, sur les idées du Front national mais il fera comme ce que fait toujours la droite c'est-à-dire parler comme le Front national quand ils ne sont pas au pouvoir et puis diriger comme la gauche quand ils le sont", a-t-il expliqué.

"Il n'a pas choisi entre Alain Juppé et Patrick Buisson"

Laurent Wauquiez qui vient d'être élu à la tête des Républicains, va devoir composer avec des lignes différentes au sein de son parti, celle d'une droite dure et une autre plus proche du maire de Bordeaux Alain Juppé. "On a le sentiment qu'il n'a pas choisi entre deux lignes", a-t-il ajouté.

"D'ailleurs, la nomination de ses vice-présidents en est une illustration. Il n'a pas choisi entre Alain Juppé et Patrick Buisson. Cela montre l'absence totale de sincérité politique de Laurent Wauquiez. Le fait qu'il fasse un grand pas idéologique est la preuve qu'il n'a pas de ligne, il n'a pas de constance."

La souscription "patriotique" du FN "marche très bien"

Nicolas Bay a, par ailleurs, expliqué que la souscription "patriotique" marchait "très bien""Le site internet de l'emprunt patriotique permet aux soutiens du FN et à ceux qui croient à la démocratie de prêter au Front national pour avoir un fonctionnement normal, a-t-il expliqué. Je n'ai pas le chiffre exact. Je crois que c'est déjà en quelques jours des centaines de milliers d'euros qui ont été recueillis".

Cet appel aux dons avait été lancé par Marine Le Pen après que les banques Société générale et HSBC ont décidé de fermer les comptes du FN. "On essaye de contourner cet obstacle qui est assez scandaleux, a-t-il indiqué. Les banques ne veulent même pas permettre au Front national d'avoir un fonctionnement normal"

Le FN a encore "beaucoup de militants"

Au sujet de la polémique sur le nombre d'adhérents du FN qui seraient "en chute libre", selon Florian Philippot, Nicolas Bay a précisé que le parti avait "51 000 adhérents à jour de cotisation" mais que les "statuts prévoient de considérer comme adhérent ceux qui ont jusqu'à un an de retard de cotisation. Et donc ça, il y en a environ 85 000."

Nicolas Bay a admis qu'ils pourraient être plus nombreux mais il estime que le Front national est encore "avec beaucoup d'élus, beaucoup de militants, peut-être un bon ratio d'adhérents qui sont impliqués dans la vie du mouvement"Quant à Florian Philippot, "il ferait mieux de s'occuper de ses quelques centaines d'adhérents, car lui il va avoir du mal en avoir plus", a-t-il lancé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Laurent Wauquiez

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.