Malgré des soupçons de fraude, le soutien de Laurent Wauquiez remporte l'élection pour la présidence des jeunes Républicains

La liste d'Aurane Reihanian, ancien assistant parlementaire de l'actuel président du parti Les Républicains, a obtenu environ 58% des voix. Mais son adversaire va déposer un recours.

Aurane Reihanian (au centre), le 3 septembre 2017 aux Estables (Haute-Loire).
Aurane Reihanian (au centre), le 3 septembre 2017 aux Estables (Haute-Loire). (KONRAD K. / SIPA)

Des soupçons de fraude, mais une victoire. La liste d'Aurane Reihanian, soutien de Laurent Wauquiez, a remporté avec 58% des voix, samedi 13 octobre, l'élection pour la présidence des jeunes Républicains (LR) face à celle de Charles-Henri Alloncle. Ce dernier, ex-président des jeunes sarkozystes, a indiqué à l'AFP qu'il entendait déposer un recours devant la Haute autorité de LR. 

Le vote, par internet, a eu lieu entre vendredi 18 heures et samedi même heure. Environ 5 000 adhérents de moins de 30 ans étaient appelés à départager les deux jeunes hommes.

"Une énième boule puante"

Charles-Henri Alloncle dénonce "l'opacité du scrutin" et accuse l'équipe de son adversaire d'avoir enfreint le règlement électoral. Il s'appuie notamment sur des révélations du Journal du DimancheDans un enregistrement audio retranscrit sur le site du journal, samedi, Aurane Reihanian parle avec l'un de ses partisans de la meilleure façon de voter à la place des militants en captant leurs codes nécessaires au vote. Strictement personnels, ces codes sont nécessaires pour tout adhérent qui veut voter, avec son numéro d’adhérent, rappelle le JDD.

Dans l'après-midi de samedi, Aurane Reihanian a dénoncé sur son compte Twitter une "énième boule puante" et fait valoir des "propos sortis de leur contexte". Il a également accusé Charles-Henri Alloncle d'avoir falsifié l'identité de Laurent Wauquiez dans des e-mails.