Cet article date de plus de trois ans.

Gestion de l’épisode neigeux : Les Républicains dénoncent l'impéritie du gouvernement

Le parti Les Républicains monte au créneau mercredi pour épingler le gouvernement sur la gestion de l’épisode neigeux qui a bloqué des milliers d’automobilistes en Île-de-France.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des centaines d'automobilistes sont bloqués sur la nationale 118 à hauteur de Vélizy-Villacoublay, le 6 février 2018. (MAXPPP)

Après la hausse de la CSG, la hausse du tabac, la hausse du diesel, après la vitesse limitée à 80km/h sur les routes de France, Les Républicains attaquent mercredi 7 février la gestion par le gouvernement de l'épisode neigeux qui frappe l'Ile-de-France. Gilles Platret, porte-parole des Républicains, est l'un de ceux qui depuis mercredi matin montent au créneau : "Nous nous faisons l’interprète de celles et ceux qui sont bloqués dans les intempéries et qui ont parfois passé la nuit dans leur voiture. Comprenez les Français une seule seconde ! Ce n’est pas de la démagogie que de le dire." 

Un défaut d'anticipation

Porter la voix des petites gens, credo des Républicains emmenés par Laurent Wauquiez, dont l'opération très concertée vise à dénoncer l'impéritie de ce gouvernement, qui a fait du professionnalisme son principal argument. "Dès hier après-midi, poursuit Gilles Platret, Météo France a annoncé des chutes de neige jusqu’à 20 cm. Le gouvernement n’a pas pris la mesure de la difficulté qui allait se poser. Et nous demandons des comptes là-dessus. Il doit prévoir : c’est la fonction même de la puissance publique et de l’État."

>>  Pourquoi l'Ile-de-France est-elle paralysée dès qu'il neige (beaucoup) ? 

Le parti Les Républicains qui n'hésite pas à mettre en regard le défaut d'anticipation des pouvoirs publics et les aides au développement annoncées par Emmanuel Macron eu Sénégal le week-end dernier. Le chef de l'État "adore cultiver sa popularité à l’extérieur en arrivant avec le carnet de chèques, dénonce le porte-parole des Républicains. On est tous plein de commisération vis-à-vis de ce qui se passe à l’étranger mais nous sommes en droit d’attendre que l’argent du contribuable français serve prioritairement aux besoins du contribuable français." 

Brice Hortefeux épinglé pour des raisons identiques

L'épisode neigeux, bien pratique décidément pour faire passer des messages politiques. Ce n'est d'ailleurs pas nouveau. En décembre 2010, l'opposition de l'époque épingle Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, fidèle sarkozyste. Paris et sa région avaient été recouverts par 8 à 15 cm de neige, laquelle avait bloqué des milliers d'automobilistes. "Il y a des difficultés, mais cela n’entraîne pas de pagaille générale", assurait alors le ministre qui, le lendemain matin, pédale un peu dans la poudreuse. "Très exactement, j’ai dit, au moins était-ce l’idée, qu’à ce stade il n’y avait pas de pagaille mais des complications et des difficultés", répondait alors Brice Hortefeux, hier ministre de l'Intérieur, aujourd'hui conseiller politique de Laurent Wauquiez. Comme quoi surfer sur les paquets de neige qui bloquent les automobilistes reste un sport très prisé des politiques.

Gestion de l’épisode neigeux : les Républicains dénoncent l'impéritie du gouvernement - Reportage Louise Bodet
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.