L'ancien député LR Alain Marsaud condamné pour l'emploi fictif de sa fille comme collaboratrice parlementaire

Il a écopé d'un an de prison avec sursis, 300 000 euros d'amende et trois ans d'inéligibilité.

Alain Marsaud, alors député Les Républicains, lors des questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, le 17 février 2016.
Alain Marsaud, alors député Les Républicains, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 17 février 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)

Il est le premier parlementaire condamné pour un emploi familial fictif. L'ancien député Les Républicains Alain Marsaud a été condamné, mardi 18 décembre, à un an de prison avec sursis, 300 000 euros d'amende et trois ans d'inéligibilité. La justice a considéré qu'il avait détourné des fonds publics en rémunérant sa fille pour un emploi fictif de collaborateur parlementaire.

Les faits reprochés se sont déroulés entre septembre 2005 et août 2007, quand il était député de la Haute-Vienne, puis entre juillet 2012 et août 2014, lorsqu'il était député de la 10e circonscription des Français de l'étranger. Un signalement de Tracfin avait déclenché l'ouverture d'une enquête du parquet national financier fin 2017.

Les sommes seront reversées à l'Assemblée

Alain Marsaud avait plaidé coupable, et il a une nouvelle fois reconnu les faits à l'audience, mardi, sans faire de commentaires à la presse.

Les sommes détournées et indûment utilisées, d'un montant total de 204 777 euros sur quatre ans, ont été confisquées et seront quasi intégralement reversées comme dommages et intérêts à l'Assemblée nationale, qui s'est portée partie civile dans cette procédure.

Cette condamnation intervient une semaine après celle de l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière, qui avait lui aussi plaidé coupable, pour avoir accordé un emploi de complaisance à Pénélope Fillon, la femme de François Fillon.