Européennes : Emmanuel Macron et Marine Le Pen "font de ce scrutin un combat de coqs", estime François-Xavier Bellamy

La tête de liste Les Républicains pour les européennes a réagi sur franceinfo jeudi soir aux propos du chef de l'État. 

François-Xavier Bellamy lors d\'un meeting à Marseille, le 6 mai 2018.
François-Xavier Bellamy lors d'un meeting à Marseille, le 6 mai 2018. (ROSSI DAVID / MAXPPP)

"Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont le même intérêt, qui est de faire de ce scrutin européen une forme de combat national, un combat de coqs", dénonce jeudi 9 mai François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains pour les européennes

"Ils mettent la démocratie hors-jeu" 

Il a réagi au bras de fer entre le chef de l'État et la présidente du Rassemblement national. Alors qu'Emmanuel Macron a déclaré jeudi 9 mai qu'il mettrait "toute son énergie" pour faire en sorte que le Rassemblement national "ne soit pas en tête" aux élections européennes, Marine Le Pen lui a répondu dans la foulée sur franceinfo : "Il a choisi de ne plus être président de la République mais président de parti et chef de campagne. Il devra partir si il perd cette élection européenne". 

Le candidat Les Républicains aux élections européennes ne conteste pas l’engagement du président de la République dans la campagne. "Ce que je conteste c’est la manière dont il le fait. Je crois que le chef de l’Etat joue avec le feu en expliquant que son seul adversaire est le Rassemblement national. Marine Le Pen, tout comme Emmanuel Macron mettent la démocratie hors-jeu".

François-Xavier Bellamy estime qu'il est nécessaire que "les Français aient le choix pour prendre la mesure de cette élection, essentielle pour l’Europe".