Les présidents des départements élus ce jeudi

C'est ce que l'on appelle le troisième tour des élections départementales. Après le vote des électeurs, les conseillers départementaux élisent leurs présidents ce jeudi 2 avril. Quelques cas s'annoncent compliqués.

France 2

La situation risque d'être un peu difficile dans le Tarn-et-Garonne, présidé depuis 30 ans par le radical de gauche Jean-Michel Baylet. Il est candidat à sa propre succession. Mais son sort dépend d'un binôme divers gauche qui ne va pas forcément voter pour lui, comme l'explique Alix Bouilhaguet, journaliste politique à France 2. Incertitude également en Charente, mais ce département devrait normalement basculer à droite.

Le FN en position d'arbitre ?

Dans plusieurs départements, le Front national peut théoriquement faire basculer le résultat d'un côté ou de l'autre. C'est le cas dans le Vaucluse, où droite et gauche sont à égalité, mais aussi dans le Gard et dans l'Aisne. Mais on est bien loin de la crise des élections régionales de 1998. Si l'élection des présidents de conseils départementaux requiert la majorité absolue aux premier et second tours, une majorité relative est suffisante au troisième. Ces départements pourront se doter d'un président sans les voix du FN, mais il aura bien du mal à gouverner sans majorité nette.

Le JT
Les autres sujets du JT